Hommage à Kévin Gagneul : militant LGBT, engagé dans la lutte contre le sida

Hommage à Kévin Gagneul : militant LGBT, engagé dans la lutte contre le sida

« L’intelligence est la chose la mieux répartie, […] quoiqu’il en soit pourvu, il a toujours l’impression d’en avoir assez, vu que c’est avec ça qu’il juge… »

Nous avons appris ce 21 août la disparition de Kévin Gagneul, militant « investi dans tous les combats » auprès du Strass, d’Act up ou de l’association AIDES notamment, qui a exprimé dans un communiqué sa profonde émotion : « Kévin nous a quittés ce matin. La lutte contre le sida perd un grand militant…. Il a toujours témoigné de sa maladie avec courage, fidèle à ses convictions pour faire avancer les représentations. »

Emotion partagée sur twitter par Jean-Christophe Cambadélis, Premier secrétaire du parti socialiste, Premier vice-président du PSE, et par le groupe HES Paris - IDF (Socialistes lesbiennes, gais, bi et trans), où Kévin Gagneul avait également siégé quelques temps.

[spacer]

[spacer]

« Entendre, comprendre, assumer et expliquer la vie d’un séropositif en France »… les lecteurs et les lectrices de Yagg se souviendront sans doute aussi du blog « Mon truc en + (les dessus et dessous – chic – d’un virus), qu’il tenait depuis 2010, pour « dédramatiser le VIH et faire en sorte de lutter contre les discriminations liées à la sérophobie » :

« Ce n’est pas en avançant caché que les choses avanceront. A un moment donné il faut savoir se montrer et montrer aux autres ce que c’est qu’être séropositif.
Je veux aussi leur donner des clefs aux séropositifs, en partageant mon expérience : comment gérer un traitement et ses effets indésirables, par exemple. »

Kévin Gagneul s’était confié dans une interview sur sida-info-service : Il avait en effet été contraint de quitter son métier de policier à cause de sa séropositivité :
« La hiérarchie m’a très clairement fait comprendre que ma carrière n’allait pas pouvoir être évolutive. »

« Dans mon expérience associative, j’ai été administrateur du Mouvement d’Affirmation des Jeunes LGBT et du CGL Paris à l’époque où il était encore rue Keller. Lorsque j’étais policier, j’ai été membre du conseil d’administration de FLAG !, l’association des policiers gays et lesbiens, en charge de la prévention…. Élevé par une mère syndicaliste, j’ai connu depuis tout petit les manifestations et le militantisme.

J’avais envie de mettre les pieds dans le plat. »

Merci pour tous vos combats !

Courage à sa famille, ses proches et à tous les militants en deuil.
Respect pour toutes celles et ceux qui se battent pour vivre tout simplement.

Toute notre équipe.
Stop Homophobie

[spacer]

[spacer]

Photo de Kevin Gagneul