"ATLAH Worldwide Missionary Church" : Quand une lesbienne réclame sa lapidation devant une église de Harlem

"ATLAH Worldwide Missionary Church" : Quand une lesbienne réclame sa lapidation devant une église de Harlem

>> Jennifer Louise Lopez Asks Anti-Gay Harlem Church To Stone Her

Elle s’appelle Jennifer Louise Lopez, et ce mardi 18 mars, elle s'est rendue dans l'église de "ATLAH Worldwide Missionary Church", réputée homophobe, pour réclamer sa lapidation.
En effet, sur l'édifice religieux était stipulé : « Jésus lapiderait les homos ».
Mais Jésus ne lapiderait rien du tout. Son propos et ses actions bibliques revendiquent l'amour et la compréhension pour inciter à la miséricorde. Priez, disait-il, pour vos ennemis. Parce qu'ils ne savent pas.
Qu'à cela ne tienne... Jennifer, elle le sait. Alors, elle a saisi la provocation au pied de la lettre, et bravé l'absurde.
Caméra en main, elle s'est ainsi manifestée devant l'entrée, affirmant son homosexualité, pour réclamer sa "lapidation".

Cas de figure inédit. Ce serait un peu un homicide ?
Le "sacristain" en charge, plutôt déstabilisé, bafouille d'abord quelques mots, avant de l'inviter à revenir le lendemain.
Le lendemain ? C'est à dire qu'ils n’ont pas de pierres, alors comment s'exécuter ?
En même temps, il était seul. Heureusement que Jennifer n'était pas tombée sur le groupe un jour de grand rassemblement. Il semble effectivement que cette communauté n’en soit pas à leur premier relent homophobe. Il y a quelques semaines déjà, au mois de février, on pouvait lire sur le même panneau « Obama a lâché les démons homosexuels sur l’homme noir. Attention, femme noire, un homo blanc pourrait prendre ton homme ».

Insolite n'est-ce pas ? L'homosexualité serait contagieuse ? Ils craignent peut-être que certains le soient déjà et se manifestent plus franchement ? Comme le rapporte Jennifer Louise Lopez sur son profil facebook, elle aurait été inspirée par Pamela Raintree, une femme trans, qui en janvier dernier avait également osé défier un politicien de la lapider. L’homme avait invoqué la religion pour annuler une ordonnance anti-discrimination dans sa ville de Shreveport, en Louisiane. Mais après le discours de Pamela Raintree, préceptes de la Bible ou pas, il a rapidement renoncé à son initiative.

Terrence Katchadourian
@stop_homophobie

>> When Jennifer Louise Lopez first saw the horrific anti-gay sign go up on The ATLAH Worldwide Missionary Church in her neighborhood in Harlem, she knew she had to take action.