Guadeloupe : Des peines de 18 et 20 ans de réclusion pour le meurtre homophobe de Patrice Gelabale (VIDEO)

Guadeloupe : Des peines de 18 et 20 ans de réclusion pour le meurtre homophobe de Patrice Gelabale (VIDEO)

Il a été assassiné, le 15 août 2016, à son domicile, par Léo D. et Ludovic Z., deux hommes qu'il avait convié chez lui, « pour une partie fine », mais qui n'auront pas souhaité ensuite ébruiter cette « relation » et se voir « stigmatiser », leur hôte étant un « homosexuel ».

Le caractère « barbare » des faits avait « ému les consciences » mais surtout « détruit une famille », ont rappelé les avocats de la partie civile, qui réclamaient une réclusion à perpétuité, soulignant l'absence de circonstances atténuantes pour ce « crime sauvage ». Sachant « qu'en dépit des années données aux accusés, jamais ne reviendra l'être aimé ! »

Le jury de la cour d'assises de Basse-Terre a reconnu l'homophobie et condamné, ce mercredi 3 octobre, les accusés à 18 et 20 ans de prison, l'un d'eux, Léo D. ayant manifesté des regrets à la barre. Le parquet avait requis 22 et 25 ans de prison.

Pour « un meurtre simple, c'est 30 ans. Quand il y a une arrière-pensée homophobe, c'est effectivement la réclusion criminelle à perpétuité », a précisé l'avocat général. Mais sans contester « le caractère monstrueux de ce meurtre, il ne fait pas des accusés des monstres », a-t-il ajouté. « Un cas symptomatique, lié à la peur de l'autre et d'être découvert (...) On se rassure en s'estimant dans la normalité ».

Laissez un commentaire

Publier un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.