VIDEO. « Good Bye Sida » : Ce 29 novembre, le Festival « Cheries Cheris » rend hommage à Kevin Gagneul

VIDEO. « Good Bye Sida » : Ce 29 novembre, le Festival « Cheries Cheris » rend hommage à Kevin Gagneul

Le 21 août dernier, Kevin Gagneul, militant sans relâche de la lutte contre le sida, décédait des suites d’un cancer lié à un sarcome de Kaposi. « Très engagé dans le milieu associatif, passant par le MAG et le Centre Gay et Lesbien où il remit l’attention sur la prévention, par HES au moment de la bataille pour le Pacs, par Flag !, l’Inter LGBT et Aides jusqu’à un poste à la mairie du IIIe arrondissement de Paris travaillant sur le logement, le handicap et la santé, où il portait la voix des séropos et leurs combats. Proche du STRASS et très fier de les soutenir, il était de toutes les manifestations et rassemblements.
Contaminé à 24 ans, il prit le parti de raconter sa vie de séropo à visage découvert, à travers un blog sur Yagg et dans la vie courante, sans filtre si ce n’est celui d’un humour grinçant, la lutte contre le virus et la stigmatisation dans son parcours professionnel et amoureux, les traitements qui ne marchent pas sur lui, aux effets secondaires et indésirables qui l’abattent jusqu’à le pousser à arrêter de les prendre et le mettre en danger, l’apparition des sarcomes de Kaposi qui progressivement s’étendront et provoqueront sa mort, après plusieurs chimiothérapies. » (Act Up)

Le film « Good Bye Sida », auquel il participe, est projeté pour lui rendre hommage, ce dimanche 29 novembre 2015 à 13H45, à l'occasion du Festival au MK2 BEAUBOURG.

Tourné en France et à Berlin, ce documentaire enquête avec pédagogie et rigueur auprès de médecins – au sein des services de pointe des hôpitaux Paul Brousse et Georges Pompidou – et de responsables associatifs – Didier Lestrade, cofondateur et ex-président d’Act Up, Bruno Spire, ex-président d’Aides… Grâce aux témoignages, très vivants, des personnes séropositives, issues de milieux différents, il dresse un panorama complet de la façon dont on vit avec le sida dans un pays occidentalisé, levant au passage des représentations erronées ou obsolètes.

La séance sera suivie d’un débat avec les proches de Kevin Gagneul et par la projection du film « Un compagnon de longue date » (Norman René, 1990).

Pour retrouver la programmation du festival : http://cheries-cheris.com/2015/#programme