Football : plainte contre les auteurs des banderoles et chants homophobes qui ont provoqué l'interruption du match Nice-OM

Football : plainte contre les auteurs des banderoles et chants homophobes qui ont provoqué l'interruption du match Nice-OM

Ce mercredi 28 août 2019, en dépit des alertes, la rencontre entre le club niçois et l'Olympique de Marseille à l'Allianz Riviera a été interrompue une douzaine de minutes en raison d'injures scandées à plusieurs reprises par les supporters : « Les Marseillais, c’est des pédés », « La Ligue, la Ligue on t’encule » et « Marseille, Marseille, on t’encule ».

En outre, deux banderoles portant les inscriptions « Bienvenue au groupe Ineos : à Nice aussi on aime la "pédale" », écrit en arc-en-ciel, et « LFP/Instance : des parcages pleins pour des stades plus gay », ont été déployées dans les tribunes.

Le lendemain, le procureur de la République de Nice a annoncé l'ouverture d'une enquête, confiée à la Sûreté départementale des Alpes-Maritimes, pour « injures envers un groupe de personnes en raison de leur orientation sexuelle ».

STOP Homophobie, avec le soutien de Mousse et du Collectif Rouge Direct, a également décidé de porter plainte dans le cadre de cette enquête qui devra identifier les auteurs de ces chants et inscriptions « particulièrement outrageants et empreints de mépris dès lors qu'ils atteignent les personnes LGBT dans leur dignité personnelle », comme le souligne Me Jean-Baptiste Boué-Diacquenod.

« Nous haïssons les Messins, ces PD, ces bons à rien »

Depuis le début de la saison, deux matchs de Ligue 1 et un autre en Ligue 2 ont été suspendus en raison de ces injures, qui s’inscrivent dans un mouvement plus qu’inquiétant, alors que les agressions et discriminations LGBTphobes ne cessent d'augmenter. Une plainte a d'ailleurs été déjà déposée, avec constitution de partie civile, à l'encontre des supporters haineux qui ont provoqué, le 16 août dernier, l'arrêt du match entre Nancy et Le Mans.

Laissez un commentaire

Publier un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.