Et si nous devions mourir demain ? Une campagne néo-zélandaise pour promouvoir les rapports sexuels protégés

Et si nous devions mourir demain ? Une campagne néo-zélandaise pour promouvoir les rapports sexuels protégés

Après le succès viral de la précédente vidéo mise en ligne la semaine dernière par Tatia Pilieva qui invitait ainsi une vingtaine de personnes, toutes orientations sexuelles confondues à se découvrir dans des échanges de bisous et câlins, c’est au tour du groupe néo-zélandais « Love Your Condom » de lancer sa propre version du concept, avec des homosexuels, dans un effort conjoint pour promouvoir une sexualité sans risque.

La vidéo propose donc à ces couples qui ne se connaissaient pas du tout de s’embrasser pour la première fois sur une chanson, toute aussi symbolique de l’artiste Soko : “We Might Be Dead by Tomorrow” (Nous pourrions ne plus « être » d’ici demain ou si vous préférez : Et si nous devions… mourir demain).

Des sourires, quelques hésitations avant de « s’emballer » parce que les caméras… des câlins encore un peu maladroits, mais qui vont très vite briser la glace.

Une campagne vidéo très bien intentionnée que l’on se devait de vous partager 🙂

Terrence Katchadourian
STOP HOMOPHOBIE

>> The New Zealand group Love Your Condom has created its own version of the “First Kiss” viral video in an effort to promote safe sex between gay and bi men.

The video features 10 gay strangers who are asked to kiss for the first time as the beautiful song “We Might Be Dead by Tomorrow” by Soko plays in the background.

From awkward giggles and hugs that break the ice to the sweet pecks that follow these first kisses, there’s an abundance of adorable packed into this three-minute mini-movie.