Enquête : La France recalée du « Top 10 » des meilleurs pays européens pour travailleurs LGBT

Enquête : La France recalée du « Top 10 » des meilleurs pays européens pour travailleurs LGBT

S'appuyant sur les indices et données du Rainbow Europe 2016, du Social Progress index 2016, d’Equaldex, de l'Agence Centrale du Renseignement (CIA) et du site participatif Numbeo, la société Expert Market a réalisé pour la deuxième année consécutive son classement des pays européens où les travailleurs LGBT sont les mieux reconnus et traités.

Selon différents critères influant directement sur la population (lois et politiques anti-discriminatoires, relatives à l'emploi ou au logement, à la tolérance envers les homosexuels), sur les 43 pays considérés, la Norvège, la Finlande et la Belgique arrivent en tête. Ce sont les meilleurs en matière de reconnaissance et de protection, avec à un faible taux de chômage et un salaire disponible plus élevé que la moyenne. Devant l’Allemagne, la Suède, le Danemark ou Malte, premier état européen à avoir interdit en décembre 2016 les « thérapies anti-homosexualité », qui se place toutefois en 7ème position pour une législation plus faible concernant la discrimination au logement et un salaire mensuel disponible moins élevé que la moyenne. Suivi de la Suisse, du Royaume-Uni et des Pays-Bas, ainsi que de la Croatie, et de la France, exclue du Top 10 pour ne pas avoir en l'occurence mentionné explicitement l’expression du genre et d’intersexe dans la loi et la politique publique.

Viennent ensuite la Grèce, l'Espagne, l'Autriche, la République Tchèque, la Hongrie, le Portugal, l'Estonie, la Bulgarie, l'Ukraine, la Géorgie, la Bosnie-Herzégovine, la Slovaquie, l'Albanie, le Luxembourg...

Avec des notes inférieures à 1/10, il faudra éviter la Roumanie, la Moldavie, la Lettonie, la Pologne, la Biélorussie, la Russie évidemment et la Turquie, ainsi que l'Azerbaïdjan, la Macédoine et, en bon dernier, l'Arménie, par manque d'ouverture.

Valentine Monceau
Stophomophobie.com