-->

En « week-end à Mykonos », un couple gay britannique tabassé jusqu'à « perdre connaissance »

En « week-end à Mykonos », un couple gay britannique tabassé jusqu'à « perdre connaissance »

>> British gay couple beaten unconscious on Greek holiday island in a brutal homophobic assault

Vestal et son mari Tristan sont originaires de Londres. En séjour romantique dans l’ar­chi­pel des Cyclades, les deux hommes ont été violemment agressés il y a quelques jours à la sortie d'un club gay, pourtant « réputé ». Décrits par leurs proches et famille comme un couple attachant, heureux et prévenant, ils espéraient s'offrir deux jours de « quiétude » bien mérités en « amoureux ». Rattrapés par la haine homophobe, ils ont balancé entre coups de poings, de pieds, hôpitaux et autorités portuaires, et police locale, dans une nuit d'horreur où tout a basculé.

En week-end romantique à Mykonos, un couple gay britannique tabassé jusqu'à perdre conscience« Nous venions de passer une journée formidable, qui s'était prolongée dans ce fameux bar sympathique, avant de choisir de flaner dans les rues jusqu'à notre hôtel », a expliqué Tristan. « Nous étions avec un groupe de personnes rencontrées pendant la soirée, mais j'ai remarqué que Vestal était quelque peu ennuyé par un individu "menaçant" que je ne reconnaissais pas. Je me suis approché pour essayer de comprendre, mais mon compagnon a fait mine de gérer la situation. Je l'ai incité à me rejoindre et puis quelqu'un m'a frappé par surprise à l'arrière de la nuque... je me suis évanoui. Je ne me souviens de rien d'autre. »

Quelques minutes d'inconscience qui lui seront fatales. Lorsqu'il reprend connaissance, Tristan est à terre, accuse de nombreuses blessures qui témoignent de la violence des coups reçus. Il constate également qu'il lui manque des dents, retrouvées au sol. Son partenaire, tout aussi meurtri est toujours inconscient, et ne reprendra « ses esprits » qu'à l'hôpital. Multiples fractures, traumatisme crânien, étourdissements récurrents, frais médicaux qui s'amoncellent... Déprimés, « nous traversions un véritable gouffre et malgré le contrat souscrit pour les vacances, l'assurance ne couvrait pas non plus les soins dentaires. Les gens ont coutume de dire que "l'amour triomphe", mais j'avais vraiment l'impression que la haine prenait plus souvent le dessus ! »

C'est du moins ce que pensait Tristan, jusqu'à ce qu'il apprenne que des amis, indignés par son agression, avait créé un fonds de soutien sur le site Gofundme, pour venir en aide au couple. Une initiative qui a ému la toile et soulevé plusieurs milliers d'euros.

« Ils ont toujours manifesté une attention particulière à l'égard de leur entourage, il était raisonnable de nous mobiliser contre cette violence homophobe », indiquent les auteurs de la campagne.

Une « effusion massive d'amour, après les désillusions », qui a bouleversé les deux hommes, « immensément » reconnaissants, souligne Tristan, qui revient sur ses précédents propos sur le site PinkNews : « Je sais bien que nos actions entraînent des conséquences mais lorsque je reviens sur l'incident, c'est curieux, je ne ressens plus aujourd'hui que de la tristesse pour nos assaillants. J'espère qu'ils s'en sortiront. Nous guérirons de nos blessures mais ils vivront toute leur vie avec le poids de leur conscience. Et comme "on récolte toujours ce que l'on sème", ça pourrait prendre du temps mais la tempête finira par les rattraper d'une manière comme une autre. »

Un élan également salué par Kelsea Little, porte-parole de Gofundme, qui a souhaité aux deux conjoints un « prompt rétablissement » et l'assurance du soutien de toute son équipe.

Vivement partagé !

Terrence Katchadourian
stophomophobie.org

>> The internet has rallied round a gay couple who had their holiday ruined by a vile anti-gay attack.

Vestal and his husband Tristan, from London, were attacked while on a night out while on the Greek island of Mykonos.

The pair were just two days into their holiday when the attack took place, while they were leaving a well-known local gay hotspot.

The couple were hit on the head from behind and punched and kicked as they lay unconscious on the ground. Both suffered horrible injuries.

Tristan recalled: « We were out in Mykonos all day, having the most wonderful day you could imagine. We left our family quite late and went to a gay bar. We also had the best time there too. Everyone was so friendly and happy. »

« When we left that bar, we were walking up the street talking with some guys we had met there, but then I looked back to see someone talking to Vestal (who we had not met) looking as though he was being quite threatening. »

« I walked back up the hill to him and saw that he was backing Vestal up against a railing. Vestal said to me, ‘It’s OK, Tristan, I’ll deal with this.’ I remember saying to Vestal, ‘Come on, we need to go.’ »

« That’s the last thing I remember before holding Vestal’s head in my hands, on the street, where he had been unconscious for several minutes. We were both beaten unconscious and I had my two front teeth knocked out. »

« Vestal became conscious in the hospital, and couldn’t understand what had happened to us. It seemed that this was a homophobic assault and we just couldn’t grasp how unbelievable that was. We did nothing to provoke this. We’re so confused and, to be honest, still in shock. »

He continued: « We had to deal with the port authorities and the local police after the incident but all I wanted to really do for the rest of the holiday was lie in a darkened room. »

Though the pair’s holiday insurance helped with the couple’s hospital bills, it did not cover the expensive dental work that Tristan needed, nor the time off work that the shellshocked pair needed in the weeks following the incident.

The pair’s friend Daniel Wednesday Hillman set up a GoFundMe page after the incident, and so far friends and contributors have raised nearly £6,000.

Tristan said: « The massive outpouring of love and support has been tremendously healing for us. To see just how many people love and care about us has been staggering. »

« I said to my cousin, Diandra, in despair the other day, ‘I don’t understand why people say ‘love always wins’ when hate wins, every time.’ I was wrong. So very wrong… Love wins. »

« Curiously, whenever I think about our assailants, the only thought that comes to my mind is not about punishment, or retribution. But that I hope they can get some help. »

« Because I know for sure that one day, perhaps not today, tomorrow or even years from now, but I know for sure that one day they will be grief stricken about what they did to us. »

« They will want to find us and they won’t be able to. Our wounds will heal and we have all the love in the world. But they will have to live with that for the rest of their lives. »

« I also want to take this opportunity to say how immensely grateful we are to those of you who have contributed to our GoFundMe page. I can’t tell you how helpful that’s going to be for us over the coming months. »

Kelsea Little, spokesperson for GoFundMe said: « We are saddened to hear about this terrible attack on a loving couple. We wish Tristan and Vestal a swift recovery and we’re pleased to see their community coming together to support them. »