-->

Journée Nationale de la Disance 2015 : Quand parler de sa séropositivité devient un acte militant !

Journée Nationale de la Disance 2015 : Quand parler de sa séropositivité devient un acte militant !

Quatrième Journée Nationale de la Disance : Créée en 2012 par un groupe de femmes militantes soucieuses de transformer leur expérience de la séropositivité en acte militant,  la Journée de la Disance est devenue LA journée de toutes les personnes vivant avec le VIH et de toutes celles qui les aiment. C'est un temps fort de mobilisation pour l'association AIDES, un espace d'expression indispensable. Pourquoi ? Parce qu'évoquer sa séropositivité est un moyen de rompre le silence tout en changeant le regard que la société porte sur le VIH et sur les personnes qui le vivent au quotidien.

Mais au fait, c’est quoi déjà la « Disance » ?

Certain-es d’entre vous la connaissent, la « pratiquent » peut-être.
Pour d’autres, le concept est encore flou.
Ou tout simplement, c’est la 1ère fois que vous entendez parler de ça….

""Disance !"(Terme inventé par des participantes lors des rencontres Femmes Séropositives en Action (FSA) en septembre 2011)  s'oppose à la médisance, que beaucoup de Séropos subissent.
C'est une manière de sortir de l'ombre, de raconter son parcours, de se montrer pour tordre le cou aux préjugés, de dire haut et fort que le VIH n'est pas qu'un handicap, qu'il permet de mener une vie quasiment normale et que les Séropos n'ont pas à subir la peur de ceux qui sont moins bien informés."

Cette journée du 6 octobre se veut militante car le but est bien de changer le regard sur les personnes Séropositives! Mais elle ne pourra se faire sans tous !

Si plus de 150 000 personnes vivent avec le VIH, aujourd'hui en France, leur parole est rare. Dans la sphère privée comme dans la sphère publique, parler de sa séropositivité expose encore à une issue parfois sévère. Il est temps d'inverser la tendance ! Votre vécu peut bousculer les représentations et aider d'autres personnes à franchir le pas.

Parce que, annoncer sa séropositivité à ses proches, à sa famille, à ses enfants, à ses amis ou à de nouveaux partenaires reste en effet un moment  compliqué pour beaucoup de personnes vivant avec le VIH. Et vous, avez-vous choisi d'en parler ? A qui avez-vous choisi de le dire (et de ne pas le dire) ? Comment avez-vous géré ce moment ? Quelles ont été les réactions de ceux que vous aimez ? Cette annonce a-t-elle changé des choses dans votre vie ? Et si c'était à refaire, referiez-vous tout de la même façon ? Auriez-vous des conseils à donner aux personnes qui hésitent encore à franchir le pas ?

Découvrez les témoignages de la Journée de la Disance 2015 :

Anne Bouferguène : la Disance 

Ma « Disance ! » à moi , Michel , 55 ans , Séro-Vivant ! 

La Disance de Jérôme

Je suis séropositif au VIH (sida) depuis 8 ans et je le vis bien ! 

Brisons le tabou et on aura une chance de briser le sida !!

L'importance d'en parler

Aujourd’hui, je conseille de le dire, quoi qu’il arrive

Pascale : "En parler m'a aidé..."

Dire les choses pour être léger de corps et d'esprit

Ma séropositivité, je la crirais haut et fort 

Pour participer, vous pouvez tout simplement envoyer votre texte et une photo (facultative) à l'adresse : disance@aides.org en leur adressant également envoyer autorisation de diffusion. Si vous le souhaitez, ce témoignage peut bien évidemment être publié sous un prénom d'emprunt. Merci de l'indiquer.
Vos contributions seront publiés sur le site public de AIDES (aides.org) ou sur Seronet.info. Certains extraits pourront aussi être diffusés sur la page Facebook de AIDES ou sur Twitter, avec un lien menant vers l’intégralité des témoignages sur aides.org.

ATTENTION ! Le fait de rendre sa séropositivité publique peut exposer au regard de personnes malveillantes, et le faire sur Internet peut rester dans les moteurs de recherche plusieurs années. Cet acte est souvent l'aboutissement de plusieurs années de vie avec le VIH. Il doit être longuement préparé.
Faîtes le point sur votre parcours, votre situation actuelle et réfléchissez bien aux possibles conséquences d'une telle annonce avant de vous lancer. Est-ce que mon expérience m'a rendu-e assez fort-e pour exposer ma séropositivité au regard des autres ? Est-ce que mon conjoint, ma famille, mes amis en sont informés ? Y'a-t-il un risque que je sois isolé-e, que je perde mon logement, mon emploi ou d'autres acquis après cette annonce ? Aurai-je les moyens de trouver le soutien nécessaire en cas de réactions négatives ?
Ne dévoilez votre identité que si vous vous sentez réellement prêt-e et n'oubliez pas que la priorité est de vous protéger.