Deux jeunes Indonésiens condamnés à 85 coups de canne pour « relations homosexuelles »

Deux jeunes Indonésiens condamnés à 85 coups de canne pour « relations homosexuelles »

Ils ont été interpellés dans la pension où ils résidaient à Banda Aceh le 28 mars dernier, dénoncés par leurs voisins qui, en s'introduisant dans leur chambre, les auraient surpris en plein ébat. L'arrestation a été filmée, diffusée, alors que les deux hommes de 20 et 23 ans sont séquestrés nus et maltraités.

Human Rights Watch (HRW) réclamait également leur libération. Mais reconnus coupables de sodomie et d'avoir ainsi transgressé la stricte loi islamique en vigueur dans cette province conservatrice d'Aceh, ils ont finalement été condamnés ce 17 mai à recevoir 85 coups de canne chacun.

« Il a été prouvé, juridiquement et de manière convaincante que les deux hommes se sont rendus coupables de relations homosexuelles », a déclaré au tribunal le juge Khairil Jamal en énonçant la sentence, plus sévère finalement que le châtiment initialement requis.

Les deux jeunes avaient choisi de se représenter seuls et ont annoncé qu'ils ne feraient pas appel du verdict.

L'Indonésie, à majorité musulmane, ne criminalise pas l'homosexualité, malgré les déclarations souvent haineuses des autorités. Mais Aceh n'a plus cessé d'édicter des arrêtés discriminatoires, en application de la charia, depuis depuis l'obtention d'un statut d'autonomie en 2001 auprès du gouvernement central de Jakarta. C'est d'ailleurs la seule des 33 provinces de ce pays d'Asie du Sud-Est autorisée à le faire.

Joëlle Berthout
stophomophobie.com