-->

Dépôt de plainte après l'agression d'une militante transgenre devant le Centre LGBT Paris Île-de-France (VIDEO)

Dépôt de plainte après l'agression d'une militante transgenre devant le Centre LGBT Paris Île-de-France (VIDEO)

Le 6 avril dernier, Emilie Dauby, responsable Île-de-France de l’Association nationale transgenre (ANT), a été agressée en début d'après midi devant le Centre LGBT à Paris, dont elle est également membre du conseil d'administration et où elle assurait une permanence d’écoute.

La militante traversait au passage piéton, lorsqu'un un individu, à pleine allure sur une moto, à manquer de la renverser à quelques pas du trottoir. Réagissant spontanément, elle s'est brièvement énervée. Mais constatant que sa victime est une femme transgenre, le conducteur s'arrête brusquement, gare son engin et s'avance vers elle, l'inondant d'injures caractérisées, en la poussant violemment. Elle va bien essayer de le raisonner, lui rappelant que « sur un passage clouté les piétons sont prioritaires », mais il n'y a rien à faire. Le motard persiste, jusque l'entrée d'un café où elle espérait se réfugier. C'est une femme, mais il n'hésitera pas à lui asséner son poing, toujours « ganté », sur le visage, avant de tenter de la rouer de coups de pied, alors qu'elle est à terre.

Ce sont des clients et le personnel de l'établissement, situé en face du Centre, qui vont heureusement le mettre en fuite. L'assaillant était resté casqué, mais les témoins ont relevé l'immatriculation de son deux-roues.

« J'ai porté plainte au commissariat du 3e arrondissement très rapidement après l'incident », indique Emilie Dauby dans L'Express. Avec une fracture du nez, l'arcade sourcilière ouverte et d'autres douleurs aux cervicales, son rendez-vous à l'unité médico-judiciaire « donne le verdict de l'agression : 12 jours d'incapacité totale de travail (ITT). »

Tout notre soutien à Émilie.

Joëlle Berthout
stophomophobie.org