Dejan Lovren, nouvelle recrue de l’Olympique Lyonnais, accusé d’avoir entonné des chants nationalistes et tenu des propos homophobes

Dejan Lovren, nouvelle recrue de l’Olympique Lyonnais, accusé d’avoir entonné des chants nationalistes et tenu des propos homophobes

Après Jérôme Boateng, reconnu coupable de coups et blessures sur son ancienne compagne, l’Olympique Lyonnais engage le très controversé Dejan Lovren, 33 ans, joueur croate récemment épinglé pour des gestes aux relents nazis et des propos homophobes.

En conférence de presse, ce jeudi 5 janvier, son nouvel entraîneur Laurent Blanc a préféré esquiver, distinguant « l’homme » du « sportif ».

« Si on regarde l’homme, c’est votre jugement. Moi, je regarde le sportif. Il y a beaucoup de sujets qui choquent et on peut le comprendre. Mais là, on est dans une conférence de presse de sport. On peut parler d’autres choses si vous voulez, mais si vous voulez des réponses concrètes, on n’est que des joueurs de football, mais c’est notre domaine. On n’est pas là pour parler de choses bien plus graves que vous évoquez. J’ai vu un homme très respectueux avec sa famille, avec ses enfants, avec sa femme. Il faudra vraiment lui poser la question. Si vous le croisez, vous lui poserez. »

Dejan Lovren ne se prive pas pendant d’étayer ses convictions publiquement, que l’« on déforme de manière tout de suite négative », s’est-il défendu ce vendredi dans une interview accordée à l’AFP.

Le Collectif Rouge Direct, lanceur d’alerte contre l’homophobie dans le sport, dénonce une « hypocrisie » et appelle les instances professionnelles à réagir.