Déjà censuré en Russie, « En avant » interdit au Moyen-Orient à cause d’un « personnage LGBT »

Déjà censuré en Russie, « En avant » interdit au Moyen-Orient à cause d’un « personnage LGBT »

Le dernier-né des studios Disney/Pixar, censuré en Russie pour « propagande homosexuelle », ne sera pas non plus diffusé dans plusieurs pays du Moyen-Orient, dont le Qatar, le Koweit, Oman, ou encore l’Arabie Saoudite.

Dans ce long-métrage d'animation de Dan Scanlon (Monstres Academy ), l'officier Spector, femme cyclope et agent de police, évoque brièvement, avec son équipier, les difficultés d’être un jeune parent, citant la fille de « sa petite-amie », qui lui donne parfois envie de « s'arracher les cheveux ».

Le personnage n’apparaît que quelques minutes mais la référence à son orientation sexuelle n'a pas été bien accueillie. Avant sa sortie en Russie, les distributeurs avaient déjà révisé la traduction, pour « partenaire », plus « neutre ». Et cette semaine, dans le golfe, les censeurs ont interdit sa diffusion à l'exception de Bahreïn, du Liban et de l'Égypte qui projettent le film.

Toutefois, pour son week-end de démarrage et en dépit d'une baisse de fréquentation des salles, suite au coronavirus, « En avant » s'est imposé au box-office mondial avec près de 68 millions de dollars engrangés, dont 40 millions aux États-Unis.