-->

Comportements homophobes et discrimination en marge de la "Gay Pride" de Bruxelles : "Je ne sers pas les putes"

Comportements homophobes et discrimination en marge de la "Gay Pride" de Bruxelles : "Je ne sers pas les putes"

Marine et Gregory disent avoir été agressés par le gérant d'un restaurant "rue des Bouchers", ils témoignent :

>> Ce samedi 17 mai 2014, journée de soleil et de fête, nous voici, avec mon amie partis sur la Gaypride de Bruxelles...

Quelle journée agréable, chouette, chaleureuse et sympathique 🙂

Vers 21h, c'est tout naturellement que nos estomacs se mettent à crier famine, que fait on???Une frite à 5 euros sur place, ou alors, nous profitons d'être dans notre belle capitale accueillante pour se rendre plus loin et profiter d'une terrasse?Reflexion vite faite, hop direction rue des bouchers, nous trouverons bien un ptit truc sympa ^^

Ha oui ça !!!

Après avoir fait le tour de cette rue, nous décidons de nous arrêter au

"Le Brueghel"  (Rue des Bouchers 26, Bruxelles 1000, Belgique)

Une fois installés à la table, en terrasse et en plus dans le coin, un gentil monsieur, orné d'un magnifique noeud papillon nous prie de bien vouloir quitter les lieux, étant donné que dans son snack "on ne fait que manger" ... c'est avec grand plaisir que nous avons été heureux de lui annoncer que ça tombait trop trop bien car nous avions faim !!! La réponse fut très agréable : "t'as qu à aller à la rue des pierres ou des cailloux, c'est là que les putes vont manger"

"ha bon, parce que vous pensez que j'ai l'air d'une pute?" (bha! c'est vrai quoi, une pute obligée de se taper la taverne/snack du coin plutôt qu'un bon resto, ça ne me valorise pas trop quoi)

Mais soit, sa réponse fut aussi adorable et sympathique: "t'as une jupe et des lunettes rose !!!! Moi je ne sers pas des putes"

(quel con! Parait qu'elles donnent de supers pourboires)

Soit, avec mon amie, nous constatons relativement vite que cela ne sert à rien de donner un cours à monsieur sur le port du kilt et sur la masculinité que cela , malgré certains dires, pourrait apporter. MAIIIIIIIIIIIIIIIIIIIS je retire ces fausse lunettes posées sur mon nez en guise de décoration ... C'est à ce moment-là que monsieur nous apprend (avec beaucoup de fierté) qu'il est propriétaire de son snack, qu'il paye son loyer et ses employés lui-même, et donc que personne n'a rien à lui dire s'il ne veut pas servir des "gens comme moi" et décide donc de nous donner un ultimatum: si nous ne quittons pas les lieux dans les 2 minutes qui suivent, il nous "cassera la gueule" (ouaiiiis, nous aussi on a tous trouvé que c'était très commercial d'avoir un tel bagage enrichissant au niveau de son vocabulaire). De là, monsieur s'en va pour retourner à son comptoir où je ne sais quoi, cela a duré quelques secondes, le temps que quelques clients nous regardent (amusés , désolés, attristés , et attentionnés .... )

Faut bien avouer qu'en toute franchise , se faire insulter de pute devant une cinquentaine de personnes et se faire ainsi brimer facilement à cause d'une orientation sexuelle est ... je ne sais pas comment dire, humiliant, gênant et triste ... Je suis une personne qui essaye d'être honnête , juste et respectueuse, non pas parce que je suis gay mais simplement parce que c'est comme ça que cela doit être ... j'ai eu mon propre parcours personnel pour m'accepter et me faire accepter, j'ai eu du travail à faire sur moi-même pour ne pas à être gêné d'être la personne que je suis, que ce soit sur mon lieu de travail, dans ma famille ou dans mon cercle d'amis : oui! c'est assez frustrant de se voir (mal) jugé ; par une personne sans trop de respect pour autrui ou encore sa propre clientèle !

Si au moins cela s'arrêtait à ça !!!

Je vous dis, cela a pris quelques secondes , mais je fus arrêté dans mes remerciements envers une cliente attristée par la situation lorsque la tête de mon amie est venue cogner la table ; en effet , ce gentil monsieur propriétaire de son snack (et de ses employés qu'il paye tout seul comme un grand), ne s'est pas gêné pour lancer un poivrier (un moulin en bois) en notre direction, mais ce super viseur du dimanche a réussi à blesser mon amie, la cognant fortement à la tête ... avec tout le courage dont ce monsieur est fait, il ne s'est bien évidemment pas contenter de se tenir à quelques mètres de nous pour chercher à nous faire du mal car lorsqu'il a constaté que c'était une jeune femme qui se retrouvait blessée par ses gestes, il a bien évidemment, tel un homme brave et assurant sa virilité, sans même s'excuser auprès d'une personne blessée (mais pas visée), il s'est empressé de la faire "dégager" .

C'est un "serveur" qui est alors intervenu , demandant à mon amie (en larmes) de bien vouloir se bouger, lorsqu'elle lui a répondu qu'elle avait juste besoin de 2 min car elle pensait être en état de choc et de plus, qu'elle avait mal, ce gentil garçon lui a alors répondu que c'était quand même mieux de partir parce que le patron allait encore "pêter un plomb" et qu'a CHAQUE FOIS c'était plus grave, en la poussant gentiment hors de la terrasse ...

CA, C'ETAIT POUR LA PETITE HISTOIRE ...

Ce qu'il y a à faire dans ce genre de situation, a été fait, nous avons porté plainte, les coups et blessures de mon amie ont été vus par un médecin et ce qu'il y aura encore à faire sera fait ...

MAIS POURQUOI CET ARTICLE ALORS ?

Nooooooooooon, je ne vous demande pas d'aller trouver ce gentil monsieur pour lui faire des bisous

Non, je ne vous demande pas de juger, commenter ou critiquer cet article

Non , je ne vous demande pas de me donner votre avis sur le port du kilt ; je suis conscient qu'effectivement un BON et vrai RESTO ou un lieu qui se voudrait plus "classique" ou "chic", viendrait à demander une tenue "correcte et classique" mais je pense néanmoins que même dans ce genre de situation, un bon patron, une bonne personne, pourrait s'expliquer différemment avec respect et un minimum de bon sens ...

Alors voici ce que je demande: que vous me connaissiez, que vous ne connaissez pas, que vous m'aimiez ou pas , que vous soyez pour ou contre le port du kilt et si même vous trouvez que porter des lunettes roses pour un homme est une terrible honte vestimentaire MAIS que malgré tout vous êtes encore surpris, voire offusqués que de tels comportements homophobes (ou même envers une autre personne tout simplement) existent encore dans notre propre pays, partagez s'il vous plait ...

Ne partagez pas si c'est dans un esprit de soulever un débat, de la colère ou des choses négatives s'il vous plait, l'idée est juste de montrer que ça se passe encore, puis la liberté d'expression ainsi que la critique ouverte d'un lieu publique étant autorisée, mobilisons-nous simplement dans l'idée que ce commerce se verra simplement attribué une publicité qui se veut réelle. Certains aimerons certainement encore savoir qu'il est possible de manger quelque part sans être obligé de partager la terrasse avec des gays, je ne juge pas, chacun a le droit d'avoir son avis, je suis simplement triste de réaliser qu'avant les gays, les parents de ce monsieur (étranger) ont surement du vivre de tels actes, ils doivent être fiers aujourd'hui de leur rejeton ...

Enfin voilà, je pense et espère que mon message est compris et que certains (voir bcp) d'entre vous accepteront de partager cette info dans le seul soucis de partager une info ...

Merci !
Grégory

@stop_homophobie