Communauté religieuse : Premier mariage d’un couple homosexuel "Mennonite" au Canada

Communauté religieuse : Premier mariage d’un couple homosexuel "Mennonite" au Canada

L'Église mennonite du Canada, qui compterait quelques 200 000 membres, n'accueille pas publiquement les LGBT. Bien au contraire : Historiquement, elle aura d'ailleurs été très oppressive, et sa déclaration de foi spécifie toujours que le mariage est l'union d'un homme et d'une femme. Mais, l'autorité mennonite de la Saskatchewan ayant décidé l'année dernière d'assouplir sa position sur le sujet et de ne plus sanctionner les congrégations qui viendraient à marier des couples homosexuels, Craig Friesen et Matt Wiens ont pu unir leurs vies devant Dieu.

« Pour nous, un mariage devrait être une célébration de notre engagement, l'un envers l'autre, devant notre communauté religieuse, nos autres communautés et Dieu, » ont déclaré les jeunes mariés, qui espère que leur union pourra servir d'exemple, en inspirer d'autres et peut-être aussi, améliorer les relations entre les chrétiens, l'Eglise et les LGBT

« Personne ne devrait avoir à choisir entre son orientation sexuelle et sa foi. Nous pouvons très bien vivre la religion en étant homosexuels. »

Pour Patrick Preheim, copasteur avec Anita Retzlaff de la congrégation Nutana Park de Saskatoon (une ville de l'Ouest du Canada), ouverte depuis trois ans aux membres de la communauté LGBT, et qui a marié le couple : il s'agit de donner l'exemple !

« Je ne sais pas comment réagiront les autres congrégations. Pour certaines, ça pourrait être difficile à accepter [...] Espérons que le dialogue sera respectueux et que nous serons capables de faire preuve d'écoute. »

C'est sans doute un peu cliché comme résumé mais pour en savoir plus : Originaires de régions germaniques, les mennonites sont arrivés au Canada vers 1776. Leurs nombreuses congrégations réagissent différemment à l’innovation dans la vie religieuse et culturelle. Certains croient qu’une vie de discipline dans une communauté séparée du monde est essentielle et tentent toujours de contrôler le changement. D’autres soutiennent que l’adaptation et la participation au mouvement mondial sont essentielles au mandat chrétien. Les communautés permettent par exemple deux téléphones par famille, mais aucun accessoire pour téléphone. Les télécopieurs, les ordinateurs, la télévision et la radio sont interdits. Les jeunes se font la cour après la chorale ou les réunions de travail, et les mariages ont lieu au milieu de la semaine à la maison de la mariée. En 2013, on compte de 10 à 20 communautés de la sorte au Canada, représentant environ 2 % de la population mennonite nationale. Les femmes et les hommes qui en font partie choisissent un style vestimentaire simple : les femmes portent le bonnet, et les hommes, des chapeaux noirs de paille ou de feutre. Les hommes du Vieil Ordre mennonite sont toujours rasés de près et ont des vêtements à boutons, contrairement à leurs compatriotes amish...

Terrence Katchadourian
@stop_homophobie
avec source : ici.radio-canada.ca