-->

Coming Out : Quand un pasteur Baptiste découvre grâce à son fils que les gays ne sont pas des hétéros cassés

Coming Out : Quand un pasteur Baptiste découvre grâce à son fils que les gays ne sont pas des hétéros cassés

>> Baptist Pastor chooses his gay son over anti-gay southern baptist convention

Danny Cortez faisait partie de ces "ministres conservateurs de la religion" qui croient encore fermement que l'homosexualité est une force maléfique qui menace de détruire l'humanité. Parfait instrument de propagande qui dépeint ainsi les homosexuels comme des hétéros déficients et des malades mentaux obsédés par le sexe, le pasteur organisait même des stages de "conversion sexuelle", persuadé que l'attirance pour le même sexe avait pour origine des sévices sexuels subis au cours de l'enfance ou l'éducation de parents qui n'ont pas su inculquer la virilité à leurs fils...

Et pourtant, son église en Californie a décidé de s'éloigner de la position officielle sur l'homosexualité de la "Southern Baptist Convention", congrégation d'endoctrinés dont il était membre, pour prêcher désormais en faveur de l'amour tout court !
P
arce que peu importe notre orientation sexuelle, nous sommes toutes et tous à l'image et à la ressemblance de Dieu, des êtres humains, riches de nos différences.

C'est à dire qu'il y a quelques mois, suite à une explication de texte entre le Pasteur et son fils sur le fameux titre "One love" de Macklemore, en hommage donc à la diversité, l'inclusion, et la tolérance... l'adolescent a fini par dévoiler son homosexualité. Le fils du pasteur est gay !
Mais comment est-ce possible ? L'homosexualité ne serait donc pas un péché qui écarte une personne de l'église, de sa famille et de son foyer ? Les gays et les lesbiennes ne sont pas des "cassés sexuellement" qui souffrent d'attirance pour le même sexe ? Son fils n'a semble-t-il jamais souffert d'une quelconque
fracture sexuelle au cours de sa petite enfance... à cause d'une mère dominatrice, d'un père distant, ou suite à des sévices sexuels...

"Je ne pouvais pas m'empêcher de penser que toutes ces choses que nous avions partagé ensemble depuis 15 ans étaient en fait un lexique pour me préparer exactement à ce moment", a expliqué le Pasteur dans une lettre partagée pour justifier ses changements de positions. "On réalise soudainement à quel point nous sommes dans l'erreur, à se fourvoyer dans l'idéologie du malin. Et s'il n'y avait pas eu cette expérience commune de 15 ans pour que je puisse comprendre, j'aurais probablement détruit la vie de mon fils avec ces théories pseudo-scientifiques sur lesquelles se fondaient toute ma foi."

Il adresse désormais un message d'espoir, de compassion, invitant tous les fidèles à accueillir les personnes LGBT sans discrimination : "Nous devons êtres ensemble l'unité du Christ et non plus des sbires asservis aux préjugés."
Et, après consultation, l'assemblée de la "New Community Church" a donc finalement voté en faveur du changement et de l'ouverture de leur église vers une nouvelle voie plus en raccord avec "l'amour universel du Créateur".

Bien évidemment, certains de ces anciens partisans, et idéologues homophobes, ne perdent pas tout espoir que la science puisse confirmer ou étayer leurs affirmations que l'homosexualité n'est qu'un choix de vie déviant, et ont préféré quitter le mouvement pour réintégrer la "foi Baptiste officielle" adoptée par la Convention en l'an 2000 : « les chrétiens doivent s'opposer au racisme, à toute forme de cupidité, d'égoïsme, au vice, et toutes les formes d'immoralité sexuelle, y compris l'adultère, l'homosexualité et la pornographie." Trouver l'erreur ?

Pour voir les témoignages vidéos du Pasteur et de son fils :

Terrence Katcahdourian
@stop_homophobie

>> A California church has decided to part ways with the Southern Baptist Convention’s official position on homosexuality after a pastor informed members of his congregation that his son was gay and he changed his views on homosexuality.

New Heart Community Church’s pastor Danny Cortez, wrote a letter to Christianity with Humanity blogger John Shore last week explaining how a conversation about Macklemore’s LGBT-rights anthem “Same Love” had inspired his son to come out to him last fall.

Months earlier, shore had told his son he had changed his views on homosexuality.

“I couldn’t help but think that my 15 year journey was in preparation for that moment,” Shore wrote. “If it wasn’t for this 15 year journey and my change in theology, I may have destroyed my son through reparative therapy.”

According to RawStory:
After telling his congregation that he no longer believed homosexuality was a sin, the congregation voted on May 19 not to dismiss Cortez. Instead, the church members elected to become a “Third Way” church that withholds judgement against LGBT members.

“So now, we will accept the LGBT community even though they may be in a relationship,” he explained. “We will choose to remain the body of Christ and not cast judgement. We will work towards graceful dialogue in the midst of theological differences.”

But many members of the church refused to accept the decision, and plan to “peacefully” separate from the church on June 8.

Cortez’s letter comes just days before the the Southern Baptist Convention could vote to exclude New Heart Community Church at its scheduled in Baltimore later this week. According to the official Baptist Faith and Message adopted by the convention in 2000, “Christians should oppose racism, every form of greed, selfishness, and vice, and all forms of sexual immorality, including adultery, homosexuality, and pornography.”

The convention’s Constitution states that “churches not in cooperation with the Convention are churches which act to affirm, approve, or endorse homosexual behavior.”

“I pray that the church will no longer be segregated,” he explained. “I pray that those who have been marginalized would feel safe in our churches. I pray that we as the church would set aside our difference and learn what it means to be the body of Christ.”