Chéries-Chéris 2016 : 8 jours pour découvrir le meilleur du cinéma LGBTQ+ à Paris (VIDEOS)

Chéries-Chéris 2016 : 8 jours pour découvrir le meilleur du cinéma LGBTQ+ à Paris (VIDEOS)

Du 15 au 22 novembre, Chéries Chéris, le festival du film lesbien, gay, bi, trans, queer et ++++ de Paris revient aux MK2 Quai de Loire et Beaubourg. 8 jours pour découvrir une riche programmation de films, courts et documentaires qui parlent d'amour, de drames mais aussi d'intolérance et d'exclusion... Autant de thématiques communes et l'occasion d'exprimer des idées, favoriser les échanges, aborder les préoccupations et sensibiliser le grand public : « Quand on connait mal, on est parfois tenté de se rassurer en le rejetant », souligne Olivia Chaumont, programmatrice.

« C'est l'essence du festival », précise dans son édito le président Cyril Legann : « je ne peux que constater la qualité de la sélection de cette année. »

Le Voguing est l'un des thèmes retenus pour cette 22e édition, avec « Paris is Voguing » de Gabrielle Culand, dont le titre fait écho au mythique « Paris is Burning » (1990) de Jennie Livingston, qui nous plonge dans le monde vibrant de la scène ballroom parisienne et de la communauté des vogueurs.

En parallèle, « Kiki », met à l'honneur une nouvelle génération politique, contrairement à leurs ainés de Harlem dans les années 1970, la jeunesse LGBTQ de couleur ne fait plus que danser ou concourir aujourd'hui. C'est une vraie communauté, une famille alternative... Tous ont des histoires différentes à raconter, certaines tensions s'exacerbent lors des débats mais toujours avec bienveillance et tolérance. Et comme le conclut l'un des kids de la scène Kiki : « L'auto-défense, c'est tout ce qu'on a. »

Et enfin « Strike A Pose », qui, 25 ans après le mythique « Blond Ambition Tour » de Madonna en 1990, donne la parole aux sept danseurs, six gays et un hétéro, qui accompagnaient la star à l'époque.

« Dialoguant avec le passé, cet ensemble de films prouve la capacité du Queer à se renouveler et l'actualité de ses combats qui restent à mener », écrit Anthony Hichlings, programmateur.

Une figure importante du cinéma LGBTQ, Lionel Soukaz, revient aussi pour cette 22e édition, qui propose par ailleurs et pour la première fois des films du réalisateur portugais Antonio da Silva, ainsi qu'une rétrospective du cinéaste canadien Bruce LaBruce, l'un des invités, qui donnera une master class. L'occasion de voir ou de revoir « Hustler White » ou encore « Gerontophilia ».


Le Festival s'ouvrira avec en avant-première le biopic de Justin Kelly, « King Cobra », avec Christian Slater dans le rôle de Bryan Kocis, fondateur et producteur du label « Cobra Video », qui découvre sa nouvelle star Sean Paul Lockhart, alias « Brent Corrigan », devenant la cible d'un producteur rival. Il sera violemment assassiné à son domicile de Pennsylvanie en 2007.

Pour en savoir plus sur la programmation : MK2 Beaubourg, 50 Rue Rambuteau 75003 et MK2 Quai de Loire, 7 Quai de la Loire, 75019 à Paris.