Caroline Mécary, avocate de la cause homosexuelle, mise en examen à la demande de la Manif pour tous

Caroline Mécary, avocate de la cause homosexuelle, mise en examen à la demande de la Manif pour tous

Spécialiste du droit de la famille, Me Mécary défend depuis des années les couples de lesbiennes, de gays, de personnes trans, et leurs enfants, devant les tribunaux et dans les médias. Elle s’exprime aussi sur les réseaux sociaux, soulignant régulièrement « la violence et l’hypocrisie de LMPT (Manif pour tous) qui prétend défendre les enfants alors qu’en réalité, elle poursuit, de manière obsessionnelle, un combat idéologique contre l’inclusion des familles homoparentales dans l’universalité de la loi ».

L'avocate vient d'être mise en examen, à la suite d’une procédure judiciaire initiée par la Manif pour tous, et comparaitra, dans quelques jours, devant un juge d’instruction parisien. Elle l'a annoncé dans une tribune sur Libération, dénonçant une « instrumentalisation », pour « tenter de la bâillonner ».

« Seul le tribunal qui sera saisi, dans environ deux ans, pourra apprécier le caractère infondé de cette plainte ». Mais LMPT a choisi, « à dessein », la plainte avec constitution de partie civile, « parce qu’elle sait que la mise en examen est automatique et que cela va lui permettre de dire partout que je suis mise en examen pour injure et diffamation », poursuit l'avocate.

« Je ne suis pas dupe de cette procédure bâillon et le tribunal qui devra examiner, les pseudos injures et diffamation, ne le sera sans doute pas davantage. »

Elle se félicite toutefois de cette mise en examen, « à la demande de LMPT », « c’est comme une décoration sur ma robe, qui vient s’ajouter aux centaines de décisions judiciaires que j’ai obtenues pour que les lesbiennes, les gays, les trans et leurs enfants ne soient plus des sous-citoyens mais bénéficient des mêmes droits et aient les mêmes devoirs que tous les citoyens ».

Me Mécary rappelle en outre que LMPT ne s'est prononcée concernant « les enfants, victimes de pédophilie dans l’Eglise », n'a jamais dénoncé « le scandale des 4 millions d’enfants, témoins de violences conjugales ou victimes d’inceste », ou « l’enfermement des enfants étrangers retenus dans des centres de rétention », ni même proposé son aide à tous les autres « qui vivent dans les familles monoparentales (1,8 million de foyers) et qui pour un tiers d’entre eux, vivent sous le seuil de pauvreté. »

LMPT préfère consacrer son énergie et son argent, et elle en a beaucoup, « à de violentes campagnes de propagande, contre les familles homoparentales qui, selon elle, voudraient 'fabriquer' des enfants comme on fabrique des légumes OGM. »