Brésil: la justice déboute le maire de Rio qui exigeait le retrait d'une BD Marvel où deux hommes s'embrassent

Brésil: la justice déboute le maire de Rio qui exigeait le retrait d'une BD Marvel où deux hommes s'embrassent

Ancien évêque protestant évangélique, Marcelo Crivella réclamait un retrait de vente du livre, arguant qu'il devait être « couvert de plastique noir, scellé et avec un avis concernant son contenu », manifestement « sexuel et à destination des mineurs ». Il avait même partagé, ce jeudi 5, dans une vidéo sur Twitter, la couverture et une des vignettes de la BD intitulée « Avengers : the Children's crusade (Les Justiciers, la croisade des enfants ».


« Il n'est pas bon pour les mineurs d'avoir rapidement accès à des sujets qui ne sont pas en accord avec leur âge »

Le maire a d'abord été débouté, ce vendredi 6 septembre, la justice estimant que sa demande de retrait contrevenait aux « des principes constitutionnels de liberté d'expression ». Les autorités doivent « s'abstenir de saisir des œuvres en fonction de leur contenu, particulièrement celles traitant de l'homotranssexualité », a d'ailleurs souligné le juge Heleno Nunes.

Mais le lendemain, un tribunal a suspendu l'injonction provisoire qui empêchait le maire de procéder à l'interdiction de diffusion de la BD, en vente au salon du livre de Rio.

Et ce dimanche 8 septembre, après un énième rebondissement, c'est la Cour suprême qui a finalement levé l'ordre judiciaire autorisant le maire à saisir les exemplaires qu’il considérait comme « inappropriés ». Et avec la polémique, tous les exemplaires ont rapidement été « épuisés », ont indiqué à l'AFP les organisateurs de la Biennale, considérée comme le plus grand événement littéraire brésilien.

Le dessin incriminé montre le sorcier Wiccano et le guerrier Hulkling, deux personnages qui entretiennent une relation amoureuse, échangeant un baiser, intégralement vêtus.

Les organisateurs de la Biennale, qui s'est achèvée dimanche, ont rappelé que l'événement était un festival « pluriel » donnant la « parole à tous les publics, sans distinction, comme cela doit être (le cas) dans une démocratie ». Des conférences sur la littérature trans et LGBT sont également au programme.

Notons que Marcelo Crivella a été élu maire de Rio en octobre 2016 comme candidat du Parti républicain brésilien (PRB, droite) lié à l'Eglise universelle du Royaume de Dieu (IURD), une des plus puissantes Eglises néo-pentecôtistes du monde. Il est le neveu du fondateur de cette Eglise, Emir Macedo, également propriétaire de la deuxième télévision du pays, TV Record.

Laissez un commentaire

Publier un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.