Berlin accorde un visa humanitaire à un homosexuel tchétchène : « Quatre autres pourraient suivre ! »

Il est arrivé mardi en Allemagne, a annoncé ce jeudi 8 mai au journal Tagesspiegel, le ministère des Affaires étrangères. « Cinq cas ont été soumis à leur ambassade à Moscou, le gouvernement examine dans tous les cas quelle protection peut leur être accordée dans leur intérêt. Nous sommes très heureux de pouvoir les aider. »

Quatre des personnes demandant l'asile ont pu être entendues. Et pour l'un d'entre-eux, « un visa a été émis pour lui permettre d'entrer sur le territoire ce 6 juin », ont précisé des sources proches du ministère.

D'autres rescapés des persécutions menées par les autorités en Tchétchénie, où l'homosexualité est considérée comme un tabou, ont affirmé avoir été battus et détenus « dans une prison non-officielle ». Exfiltrés pour la majorité à Moscou, ils craignent encore d'être identifiés et traqués par leur famille.

Mais Ramzan Kadyrov, « logisticien du génocide », dément, il n'y a pas d'homosexuels dans sa République. Il a d'ailleurs invité le président français Emmanuel Macron, en peine visite à Versailles de Vladimir Poutine, à se rendre en compagnie d'Angela Merkel en Tchétchénie, pour évaluer la situation. « Il ne faut pas accuser les médias russes de calomnie et dans le même temps adhérer promptement à toutes leurs fausses informations », s'est-il indigné ce 29 mai sur Telegram, fustigeant de nouveau le journal « Novaïa Gazeta », qui a révélé les purges.

Il y aurait désormais 26 victimes. Leurs proches ont été contraints de signer des déclarations affirmant qu'ils ont quitté la région. Mais ils sont morts, assassinés et les baraquements où ils étaient confinés dans la ville d'Argoun ont été détruits, ajoute le quotidien russe. Il ne reste que des débris et les détenus auraient été déplacés vers un centre de formation militaire à quelque 60 Km plus au nord, sur la ville de Terek. Le comité d'enquête approuvé par le président russe s'y est vu refuser l'accès.

Valentine Monceau
stophomophobie.com

Les commentaires sont fermés.