Belgique : Les homosexuels masculins pourront donner leur sang, après 12 mois d'abstinence

Belgique : Les homosexuels masculins pourront donner leur sang, après 12 mois d'abstinence

A l'instar des Etats-Unis, de l'Angleterre ou encore de la France, depuis ce printemps, les hommes qui n'auront pas eu de « relations homosexuelles » depuis douze mois pourront donner leur sang, a annoncé la ministre Belge de la Santé, Maggie De Block.

La fin d'une exclusion qui devrait prendre effet dès l'année prochaine, sans « aucune distinction entre le don de sang complet et le don de composants sanguins », précise également sa note.

Mais si les associations LGBT saluent une « avancée », elles déplorent toutefois que les conditions ne soient pas encore les mêmes pour tous.

La Fédération Wallonne Arc-en-Ciel demande que ce soit « le comportement à risque qui soit le critère (nouveau partenaire, partenaires multiples, rapports tarifés ou rapports entre hommes) », plutôt que le maintien des discriminations fondées sur l’orientation sexuelle. Elle s'interroge par ailleurs sur la pertinence scientifique des arguments retenus et rappelle que certains pays ont choisi une durée d'abstinence après un « rapport à risque » de 4 mois, comme l'Italie, ou six mois comme l'Espagne et l'Afrique du sud, les moyens de dépistage garantissant un niveau élevé de protection.

Joëlle Berthout
stophomophobie.org