Balance ton « influenceur » lgbt+phobe : plainte contre Eric Damaseau, animateur de la chaine « La pause sans filtre »

Balance ton « influenceur » lgbt+phobe : plainte contre Eric Damaseau, animateur de la chaine « La pause sans filtre »

Dans une vidéo, l’animateur, suivi par plus de 21000 personnes, assimile notamment l’homosexualité à une maladie et les personnes LGBT+ à des « machins », qu’il exhorte au silence.

Dans une vidéo publiée le 15 mars dernier, Eric Damaseau, animateur de la chaine YouTube « La pause sans filtre », suivie par plus de 21000 personnes, s’est lancé dans un étrange aparté, assimilant notamment l’homosexualité à une maladie ou les personnes LGBT+ à des « machins », qu’il exhorte d’ailleurs au silence.

Un quart d’heure de frustrations exprimées envers la communauté, tout en tentant de se dédouaner :

« Moi je ne suis pas homophobe les amis. C’est vrai que moi je ne porte pas ces gens-là dans mon cœur mais je vais vous dire pourquoi. Parce qu’il y a de vrais homosexuels, il y a de vraies souffrances. Il y a des gens qui souffrent parce qu’on me dit que c’est une maladie. C’est une maladie chez certains (…) C’est pour ça que j’étais contre le mariage homosexuel. Je n’étais pas contre l’union entre un homo et un « machin ». Entre deux hommes, entre deux femmes. Mais de là à les mettre sur le même piédestal qu’un homme et une femme, là non je n’étais pas d’accord », poursuit-il. Puis, évoquant une certaine « dérive », il conclut en invitant les personnes LGBTQI+ à « la mettre un peu en veilleuse » : « On ne vous dit pas de vous cacher, mais soyez un peu, voilà, plus discrets. ».

Eric Damaseau réagissait à la visite d’Elisabeth Moreno – Ministre déléguée chargée de l’Égalité entre les femmes et les hommes, de la Diversité et de l’Égalité des chances – à l’association guadeloupéenne Amalgame Humanis qui a développé une ligne d’écoute anti haine et discriminations LGBT+.

Amalgame Humanis a dénoncé des « propos dégradants qui contribuent à renforcer les stigmates », rappelant qu’en Guadeloupe aussi, « l’homosexualité n’est ni une maladie mentale, ni une maladie curable ».

Mousse et STOP homophobie déposent donc plainte, ce mercredi 13 juillet, contre Eric Damaseau pour injures et provocation publiques à la haine LGBTphobe.