Assassinat homophobe : Raphaël Wargnies condamné à 25 ans de prison

Assassinat homophobe : Raphaël Wargnies condamné à 25 ans de prison

Reconnu coupable de l’assassinat à caractère homophobe de Jacques Kotnik, l’avocat général Marianne Lejeune avait requis devant la Cour d’assises la peine de réclusion criminelle à perpétuité. Au cours de son procès, l’accusé n’avait pas souhaité se défendre des faits commis, ni même souhaité y assister. Il grognait. Il aura même tenter de réduire le rôle de ses avocats au silence. Ils n’ont ainsi pas plaidé le fond du dossier mais avancé des circonstances atténuantes afin de tenter de lui faire bénéficier d’une peine moins lourde. A l’issue d’une ultime délibération du jury, Raphaël Wargnies vient donc d’être condamné à une peine de 25 ans de prison.

C’est la première fois que cette circonstance aggravante d’homophobie était examinée par une Cour d’assises en Belgique.

Raphaël Wargnies avait tué Jacques Kotnik (61 ans) de six coups de marteau le 25 juillet 2012 dans le Parc d’Avroy à Liège. L’accusé avait affirmé qu’il s’était vengé des homosexuels en agressant l’un d’eux après l’avoir choisi au hasard. Raphaël Wargnies était le premier accusé à répondre des faits assortis de la circonstance aggravante d’homophobie devant une Cour d’assises. Jeudi soir, il avait été reconnu coupable d’assassinat avec la circonstance aggravante d’homophobie et de deux faits de port d’arme.

La famille en colère.

“Le verdict nous a dégouté. Il en prend pour 25 ans sous prétexte qu’ils espèrent qu’il se repente.
Pour nous, la justice n’a pas été rendue surtout que d’ici 5 à 6 ans il peut demander a être libéré. J’ai du mal à m’exprimer… trop de colère.”

Terrence Katchadourian
STOP Homophobie Officiel