Après la Russie, le « moment gay » de « La Belle et la Bête » censuré en Malaisie et déconseillé à Singapour (VIDEOS)

 

Interviewé au début du mois par le magazine britannique « Attitude », le réalisateur de ce nouveau remake, Bill Condon, déclarait que l'un de ses personnages, Lefou, était en plein questionnement sentimental pour son compagnon Gaston, évoquant un beau moment : « le premier exclusivement gay » dans l’histoire de Disney.

Les condamnations et appels au boycott ont rapidement suivi. Aux États-Unis déjà, particulièrement au sein des milieux évangélistes. En Alabama, ce sont les propriétaires d’un drive-in qui ont tout simplement refusé de le projeter. Et en Russie, il est interdit aux moins de 16 ans, pour « propagande flagrante et éhontée du péché et des relations sexuelles perverses ».

En Malaisie également, pays à majorité musulmane, où l’homosexualité est illégale et passible de peines de prison, la fameuse scène a été supprimée, avec un avertissement pour les moins de 13 ans, comme l'a confirmé au quotidien « The Star » le président du conseil de la censure (LPF), Abdul Halim Abdul Hamid. Les studios ont préféré s’opposer à sa diffusion dans l’immédiat et « jusqu’à nouvel ordre ».

Et chez le voisin, à Singapour, c'est le clergé chrétien qui accuse Disney d’avoir dévié des « valeurs saines et dominantes ». Il est donc « vivement conseillé aux parents » là encore, de « communiquer avec leurs enfants » avant de les emmener voir le film, a déclaré l’évêque Rennis Ponniah, président du Conseil national des églises de Singapour.

Dans les salles françaises dès le 22 mars prochain.

Joëlle Berthout
stophomophobie.com

Les commentaires sont fermés.