« Appel à projets locaux » contre la haine et les discriminations envers les personnes LGBTI

« Appel à projets locaux » contre la haine et les discriminations envers les personnes LGBTI

En 2017, 157 projets, répartis dans 42 départements, auront été subventionnés pour soutenir et développer les actions de terrain contre la haine et les discriminations anti-LGBT. La DILCRAH l'a annoncé sur son site, ce 24 janvier, et relancé l'initiative, sous l'autorité de Marlène SCHIAPPA, Secrétaire d'Etat chargée de l'Egalité entre les femmes et les hommes.

Doté d'une enveloppe de 500.000 euros et piloté par les préfets de département, ce nouvel appel pour encourager la société civile à s'engager, complète ainsi la mobilisation des services de l’État contre la recrudescence des agressions LGBTphobes.

1020 victimes pour 1084 infractions recensées dans les procédures des forces de sécurité en 2016, selon le premier bilan du ministère de l'Intérieur. Plus de 9000 pour la même année, au sein de notre association.

« Pour éradiquer la haine, il faut éduquer ! »

Les projets présentés devront donc contribuer à cet objectif commun. « Les structures peuvent être constituées de professionnels et/ou de bénévoles, de type associatif ou non, ancrées sur des territoires ruraux, ultra-marins et/ou urbains. Peuvent notamment candidater : les associations loi 1901, les établissements culturels, les établissements scolaires et universitaires. »

Une République exemplaire ?

Les dossiers de candidature doivent être directement adressés aux préfectures du département dans lequel l’action est envisagée. Les modalités de dépôt et pièces à fournir sont disponibles auprès de leurs services et site internet. Après instruction et pré-sélection locale, la DILCRAH procèdera, nationalement, à une étude finale pour décider du montant des subventions allouées, dans le respect des critères et de l’équité territoriale.