-->

La série « Andi Mack » de Disney censurée au Kenya, après l'annonce d'un premier « coming-out » (VIDEO)

La série « Andi Mack » de Disney censurée au Kenya, après l'annonce d'un premier « coming-out » (VIDEO)

>> Disney Channel’s popular tween series Andi Mack has been banned from airing in Kenya following the addition of a gay character storyline

Le directeur général de la Commission kényane de classification des films, Ezekial Mutua, vient d'interdire la diffusion sur le territoire national de la deuxième saison d'« Andi Mack », créée pour Disney par la scénariste de « Sex and the City » Terri Minsky, après la mise en avant dans le programme du premier émoi d’un ado gay, Cyrus Goodman (interprété par Joshua Rush).

A 13 ans, il est amoureux du même garçon que sa meilleure amie, Andi. Dilemme tendu mais inadmissible pour le régulateur kényan qui refuse que la jeunesse de son pays soit confrontée à une conception erronée : « la famille c'est l'union de deux personnes de sexe différent », a-t-il ajouté.

La chaîne plaidait pour « un message fort sur l'inclusion et le respect de l'humanité », précisant dans un communiqué que toute l'équipe et « personnes impliquées » avaient « pris soin à ce que l'intrigue soit appropriée pour tous ».

Le premier épisode a d'ailleurs été vivement salué et suivi ce vendredi 27 octobre outre-atlantique, par plus 2 millions de téléspectateurs, pour la moitié de 6 à 14 ans.

« De plus en plus de jeunes gens se déclarent ouvertement LGBTQ et "Andi Mack" reflète leurs vies et expériences », avait commenté Sarah Kate Ellis, présidente de « GLAAD » (Gay & Lesbian Alliance Again Discrimination). L'audience de la série a également augmenté de 72% chez les adultes (18/49 ans).

Mais l'homosexualité est illégale au Kenya et peut être sanctionnée de 14 années d’emprisonnement. Les « examens rectaux » pour l'établir sont en outre légaux. « Il n’y a aucun autre moyen pour que des preuves puissent être obtenues », a ainsi estimé en 2016 le tribunal de Mombasa (sud-est), saisi par deux hommes qui récusaient le droit de la police à mener ces tests, après en avoir subi.

Ce 30 octobre, M. Mutua a conclu en menaçant de suspension toutes les tentatives et programmations favorables aux LGBT. Mais Disney Channel a réitéré sa « détermination » à rester connectée à son public et continuer dans sa création « de personnages accessibles aux enfants et auxquels tous peuvent s’identifier ».

La chaîne a présenté un couple lesbien en 2014 dans « Bonne chance Charlie » et son premier personnage « gay », dans la version filmée du conte « La Belle et la Bête », sous les traits de LeFou, joué par Josh Gad.

Joëlle Berthout
stophomophobie.com