Allemagne : un deuxième foyer destiné aux réfugiés homosexuels va ouvrir ses portes à Berlin

Allemagne : un deuxième foyer destiné aux réfugiés homosexuels va ouvrir ses portes à Berlin

>> Shelter for 120 gay refugees to open in Berlin

[spacer]

Pour faire face à la demande des réfugiés homosexuels, menacés en raison de leur orientation sexuelle aussi bien dans leur pays d’origine que dans les centres de réfugiés où ils arrivent en Allemagne, une nouvelle structure située dans un immeuble de quatre étages de l’est berlinois devrait accueillir dès mardi jusqu’à 122 réfugiés dans 29 appartements, a indiqué aujourd’hui lors d’une conférence de presse Marcel de Groot, responsable de « Schwulenberatung », une association de conseil à destination des homosexuels qui administre le local.

Une structure comparable, pouvant accueillir huit personnes, avait ouvert le 1er février à Nuremberg (sud), la première du genre en Allemagne.

Beaucoup de demandeurs d’asile homosexuels viennent de pays où leur orientation sexuelle « est considérée comme un crime. Pourtant une fois en Allemagne, ils continuent au sein des foyers à être victimes de violences, verbales ou physiques, de menaces ou de discriminations émanant d’autres réfugiés ou même, parfois, des personnels de sécurité », a déploré Marcel de Groot.

« Il y a des récits de violences (contre les homosexuels) dans les foyer d’accueil à Berlin », où, à l’image des autres centres d’hébergements du pays, la surpopulation interdit toute intimité, a-t-il ajouté, insistant sur « la nécessité absolue d’un tel foyer afin que les gens puissent y vivre sans crainte de la violence ou de la discrimination ».

« Certains sont insultés, d’autres se font cracher dessus ou sont menacés, il y a tellement d’exemples. La peur est insupportable, je le sais, j’ai connu ça », explique également Mahmoud Hassino, journaliste syrien et activiste gay qui a fui la Syrie en 2014 et travaille désormais au sein de « Schwulenberatung ».

Si aucune statistique nationale n’est disponible en Allemagne sur les délits et crimes commis à l’encontre des minorités sexuelles dans les foyers d’accueil de migrants, selon l’association gay et lesbienne de Berlin-Brandebourg (LSVD), entre août et décembre 2015, plus de 95 personnes se sont tournées vers elle pour signaler des cas d’agressions, dans ces seuls deux Länder.

[spacer]

>> Germany will Tuesday open a shelter for homosexual refugees with space for more than 120 people, the association behind the project said.

Speaking at a press conference Monday, Marcel de Groot, who runs the Schwulenberatung advisory center which is responsible for the project, said the Berlin shelter will house gay, lesbian and transsexual migrants.

Many gay asylum seekers come from countries where their sexual orientation « is considered a crime, » de Groot said.

The discrimination, with verbal and physical violence, often continues in Germany as they are targeted by other refugees or even security personnel, he said.

« There are stories of violence in shelters in Berlin, » which are often crowded and offer little privacy, he said, stressing that people must be able to « live without fear of violence or discrimination. »

A smaller center with space for eight gay refugees opened on Feb. 1 in the southern city of Nuremberg, the first of its kind in Germany.

Many gay asylum seekers do not report insults or attacks to police out of fear « it will have a negative influence on their asylum process, » said Stephan Jaekel, one of the project leaders.

« The fear is unbearable – I know, I’ve been there, » said Mahmoud Hassino, a Syrian journalist and gay rights activist who now works for the advisory center.

The gay and lesbian association of Berlin and Brandenburg said it received 95 reports of assaults on gay and lesbian migrants in the capital and surrounding state of Brandenburg between August and December last year.

Germany keeps no national statistics on crimes against sexual minorities in migrant centers.

avec l’AFP