-->

Agression homophobe à Montpellier : Face au tribunal, le prévenu "revendique" les faits

Agression homophobe à Montpellier : Face au tribunal, le prévenu "revendique" les faits

Il avait été interpelé, avec plus de 2 g d’alcool dans le sang, après avoir violemment attaqué dans la nuit du 4 août dernier un couple de de jeunes hommes, âgés de 17 et 19 ans, entre la Comédie et la place Francis-Ponge.
Ils avaient pourtant bien tenté de le calmer. Mais, avec les gifles, l'une des deux victimes a également reçu, en mode combat, un "coup de pied circulaire" au niveau de la nuque !

Ce mercredi, Michal B., ressortissant polonais de 23 ans, crâne rasé, petit et trapu, a donc reconnu les faits, jusqu'à les revendiquer lors de sa garde à vue, une fois dessaoulé.

Face au tribunal, il va même persister, comme l'indique midilibre.fr, traitant les homosexuels de "malades psychiatriques", qu'il faudrait interner. Et, quant à d'éventuels regrets sur cette consternante agression qu'il a en partie contesté, il assume : "Oui, bien sûr, je suis homophobe. Je déteste les pédés... Je ne vais pas m'excuser pour ça."

L'individu a déjà été condamné pour des faits notamment de hooliganisme en Allemagne.

L'avocat du couple, Me Jean-Baptiste Mousset, soulignant un "comportement glaçant", a d'abord rappelé au prévenu que "l'homosexualité n'est plus répertoriée par l'Organisation Mondiale de la Santé comme une pathologie psychiatrique". Et, qu'en France, "pays de liberté", nous avons le droit d'aimer la personne que nous souhaitons, peu importe notre orientation sexuelle.

Michal B. devra verser 1.000€ de dommages et intérêts aux victimes.

Pas si cher payé finalement 🙁

Terrence Katchadourian/Joelle Berthout