A Rouen, le harcèlement de « La Manif pour tous » éreinte toute la population

A Rouen, le harcèlement de « La Manif pour tous » éreinte toute la population

« Mais qu'ils se cassent ! » : C'est la réaction immédiate de Martine, 52 ans, qui travaille à proximité du marché du clos Saint-Marc, où les partisans du mouvement ont déployé ce dimanche une banderole :

« Des français se font égorger et ces gens-là ne parlent que du mariage des homos ? Non mais sérieux. » s'exclame Martine.

Son collègue n'en est pas moins agacé : « Je me demande d'ailleurs si c'est tellement réglementaire de nous imposer ce genre de conneries en pleine place du marché. Je suis pas gay et j'en ai marre de les entendre. »

Nous en avons profité pour jauger un peu plus les réactions à vif, et les habitants de Rouen sont à presque à l'unanimité du même avis :

« Ils doivent vraiment se faire chier pour faire ce genre de trucs. »

>> Ils disent que nous vivons dans un dictature socialiste et qu'il s'agit d'un débat de société qu'on ne peut pas leur refuser.

« Ah, en dictature, en France ? Quelques emm*... Qu'ils aillent en Iran alors, ou en Irak tient. Y'a des chrétiens qui souffrent pour de vrai dans ces pays. C'est vraiment une honte... » déplore Matthieu, 46 ans.

Dans un article publié sur le site Gayviking, l'association parle également de « harcèlement » :

« Aujourd’hui, à Rouen place St Marc, une banderole de la Manif Pour Tous a été hissée en travers de la rue pendant toute la matinée. Le lieu et le moment ne sont pas anodins étant donné que la banderole de 10m est vue par de très nombreux passants… jour du marché, très fréquenté. De plus, depuis une semaine des milliers d’affiches appelant à manifester ont été collées sur les murs de la ville. La Manif Pour Tous, organisateur de la lutte contre l’égalité homo/hétéro et contre le mariage pour tous durant l’année 2013 revient... Leur revendications : lutter contre l’égalité homme/femme, contre la prétendue (et fausse) théorie du genre mais aussi contre la PMA et la GPA que le gouvernement n’a jamais souhaité mettre en place. Bref… une Manif Pour Rien. »

Pour Florian Verdiere, jeune membre socialiste très actif contre l'homophobie dans la région, et qui endosse pour le coup le rôle de notre correspondant sur Rouen : « C'est une situation inacceptable. La manif pour tous s’octroie tous les droits pour imposer leur façon de penser, leur moralité, leur rhétorique homophobe... et si on s'y oppose, l'argument récurent : c'est de crier à la dictature socialiste. Mais ils transgressent continuellement les lois de notre pays. Ils vont à l'encontre de la république. Une poignée de quelques irréductibles réacs qui voudraient déstabiliser le pouvoir en place, en expliquant pourtant que c'est le mariage pour tous qui divise les Français.
Je me demande si les dirigeants de la manif connaissent vraiment le quotidien et les soucis que doivent affronter tous les jours nos concitoyens. La loi est passée, leurs revendications sont infondées. Ils manipulent les informations, parlent constamment de faire pression... c'est insensé. Et là, cette banderole en plein centre de Rouen, c'est de la dictature. »

STOP HOMOPHOBIE