40e marche des fiertés à Paris : 60% des Français partagent les revendications portées par les associations (VIDEO)

40e marche des fiertés à Paris : 60% des Français partagent les revendications portées par les associations (VIDEO)

Organisée chaque année autour de mots d’ordre en faveur de l’égalité des droits des LGBT+ et la lutte contre les discriminations, « La Marche des Fiertés » semble bien avoir été adoptée par les Français qui éprouvent majoritairement, un sentiment de « sympathie » à l’égard de ce type de manifestation à caractère festif, ainsi que le confirme cette semaine une nouvelle étude réalisée par l'Ifop pour l'Association des Familles Homoparentales (ADFH).

3 français sur 5, 5% de plus qu'en 2015, qui partagent également les revendications portées pour l’occasion. 68% de femmes contre 51% des hommes et plus 73% des jeunes de 25 à 34 ans.

Pour leur « proximité politique », seuls les sympathisants du FN/Debout la France et LR restent réticents.

En hausse constante depuis 2013, ils sont en outre 60% favorables à l’élargissement de la Procréation Médicalement Assistée (PMA) aux couples de femmes homosexuelles. 63% (67% pour les sympathisants REM) considèrent par ailleurs que la filiation des enfants nés par PMA doit s’établir dès la naissance à l’égard des deux femmes composant le couple.

PMA pour toutes, « sans condition, sans restriction », au cœur justement des revendications de la 40e Marche parisienne. Elle est actuellement réservée aux hétérosexuels. Le Comité consultatif national d'éthique (CCNE) doit rendre mardi son avis, attendu depuis 2013. Il faut pousser les feux !

« On va marcher pour la quarantième fois avec beaucoup de conviction », assure Clémence Zamora-Cruz, porte-parole de l'Inter-associative qui organise l'événement. « Non seulement pour réclamer des droits mais aussi pour lutter contre cette homophobie ordinaire et banalisée, y compris dans les médias. »

En tout, 88 associations et organisations devraient donc y participer. « 40 ans de marche, 40 ans de luttes », avec pour cette édition, l'espoir d'un « meilleur accueil » des réfugiés tchétchènes.

Le cortège partira de la place de la Concorde ce samedi 24 juin, à 14h, et sous haute surveillance policière, en raison de l'état d'urgence, pour une arrivée place de la République, où se tiendra un concert de 17h à 22h.

Joëlle Berthout
stophomophobie.com