St-Pétersbourg : 17 militants LGBT interpellés lors du défilé du 1er mai

St-Pétersbourg : 17 militants LGBT interpellés lors du défilé du 1er mai

« Dix-sept militants de la cause LGBT ont été interpellés ce mardi 1er mai, en marge de manifestations pour célébrer la fête du travail à Saint-Pétersbourg », a déclaré à l’AFP Iouri Gavrikov, leader de la branche locale de GayRussia.

Ces personnes, qui portaient des drapeaux arc-en-ciel et des affiches « Pour l’égalité des droits », ont été interpellées au motif qu’ils ont « violé la loi interdisant la propagande de l’homosexualité » en vigueur dans la deuxième ville de Russie, a-t-il expliqué.

Information confirmée par la police, mais sans plus de précisions.

La loi votée par l’assemblée de Saint-Pétersbourg fin février punit les auteurs de tout « acte public » faisant la promotion tant de l’homosexualité, que de la pédophilie.

Cette loi a été dénoncée par les défenseurs des libertés comme un moyen potentiel de répression des minorités sexuelles.

Notons que les militants LGBT sont souvent très mal vus en Russie, où l’homosexualité était considérée comme un crime jusqu’en 1993, et comme une maladie mentale jusqu’en 1999, bien après la chute donc du régime soviétique en 1991.

Les Gay pride qu’ils essayent d’organiser depuis 2006 sont systématiquement interdites par les autorités et dispersées sans ménagement par la police.