Vidéo. Une "campagne choc" en Belgique pour dénoncer la sérophobie : "Exclure les séropositifs, c’est pas gay"

Vidéo. Une "campagne choc" en Belgique pour dénoncer la sérophobie : "Exclure les séropositifs, c’est pas gay"

Vous vous souvenez de votre coming out? A quelques jours de la Belgian Pride et avec le soutien du service Egalité des Chances de la Région de Bruxelles-Capitale, l’asbl Ex Aequo lance sa nouvelle campagne vidéo pour lutter contre la discrimination des personnes atteintes du VIH.

Diffusée depuis ce mardi sur les réseaux sociaux, dans des salles de cinéma et sur les deux chaînes de télévision bruxelloises (TV Brussel et Télé Bruxelles), il s’agit de « bousculer les consciences avec un message choc » : « Nous souhaitions vraiment remettre cette problématique à l’ordre du jour car force est de constater que les discriminations directes ou indirectes à l’égard des personnes vivant avec le VIH sont toujours d’actualité », indique Michael François, porte-parole de l’association.

La particularité de cette campagne est qu’elle s’adresse avant tout à la communauté homosexuelle. « Parallèlement au combat de lutte contre les discriminations au sein de la population générale, nous trouvions nécessaire de balayer aussi devant notre porte. Oui, aujourd’hui encore, des gays peuvent avoir des attitudes maladroites ou des comportements discriminants en présence de personnes séropositives. Oui, aujourd’hui encore, des gays s’éloignent de leurs amis séropos par peur de la maladie et du regard des autres. Oui, aujourd’hui encore, des gays séropositifs sont quittés par leur partenaire en raison de leur statut sérologique ».

Et Ex Aequo de s’appuyer sur un chiffre pour le moins interpellant de l’enquête sur les conditions de vie des personnes vivant avec le VIH (Charlotte Pezeril, Observatoire du Sida et des Sexualités, 2012) et qui indique qu’un homosexuel séropositif sur 3 a déjà vécu une rupture de relation avec leur partenaire à cause de leur séropositivité.

Pour Bianca Debaets, Secrétaire d’Etat bruxelloise à l’Egalité des Chances : “A mes yeux, il est capital de mener cette campagne de lutte contre la sérophobie. Plus que jamais, il faut sensibiliser les uns et les autres par rapport à ce qui apparaît comme un sujet tabou. Le rejet ou l’exclusion sont intolérables eu égard à la souffrance dont ces personnes sont déjà victimes. Et, en Région bruxelloise, où vivent de nombreuses personnes LGBT, ce phénomène est encore plus présent.”

Dans la vidéo de la campagne, on voit un jeune homme se faire rejeter par ses parents en raison de son homosexualité, avant de lui-même rejeter son compagnon qui lui annonce sa séropositivité. « Nous avons voulu faire ce parallèle entre un coming-out lié à l’orientation sexuelle et un « coming-out sérologique ». Il appartient à TOUS les homosexuels de ne pas reproduire ce schéma d’exclusion et de rejet. Je dirai même qu’il y a presque un devoir de mémoire, car historiquement le combat face au Sida a fortement été lié aux luttes homosexuelles, avec une communauté gay soudée et solidaire. Aujourd’hui, il y a tout lieu de retrouver ce lien alors que les avancées thérapeutiques ont radicalement changé la maladie ».

[spacer]