-->

Après la douche froide du référendum contre le mariage gay, la Croatie dit « oui » aux « unions civiles homosexuelles »

Après la douche froide du référendum contre le mariage gay, la Croatie dit « oui » aux « unions civiles homosexuelles »

>> Croatia’s Parliament has passed a law allowing civil partnerships for same-sex couples.

Malgré le référendum contre le mariage gay, le Parlement a adopté la loi instaurant le partenariat enregistré avec une majorité de 89 voix contre 16.

Le pays réputé catholique et conservateur a voté hier dans le calme une loi autorisant l’union civile entre deux personnes du même sexe. Ils pourront désormais s’unir et bénéficier de tous les droits dont jouissent également les couples mariés hétérosexuels, à l’exception de l'adoption des enfants.

Après la douche froide du référendum contre le mariage homosexuel en 2013, la communauté gay s’est davantage mobilisée, notamment dans la capitale.

« Aujourd’hui, c’est une victoire symbolique. Nous avons beaucoup travaillé en participant à l’écriture de cette loi », raconte Marko Jurčić, avec soulagement. Pour une partie de la communauté homosexuelle, cette loi approuvée en première lecture en janvier dernier, laisse pourtant un goût amer. « Certains la voient comme un plan B, mais en réalité, le SDP [parti social démocrate actuellement au gouvernement] l’a inscrite dans son agenda politique en 2005, bien avant le référendum », poursuit Marko, entre deux coups de téléphone.

Les couples homosexuels devront par ailleurs répondre aux mêmes obligations que celles des couples mariés, notamment concernant la solidarité et l’assistance mutuelle.

« Cette loi s’inscrit dans la lignée du modèle allemand », indique Marko, qui se dit fier de voir son pays comme l’un des plus progressistes de l’Europe centrale. Depuis 2008, trois clubs gays ont été ouverts à Zagreb, une des villes les plus tolérantes de la Croatie avec Rijeka et la région de l’Istrie. Au contraire, la Dalmatie dans le sud du pays, ainsi que l’Est demeurent encore très attachés aux valeurs traditionnelles. Le collectif conservateur baptisé « Au nom de la famille », à l’origine du référendum en décembre dernier contre le mariage pour tous, a par ailleurs déclaré hier que « le gouvernement ne respectait pas la volonté du peuple » et que l’adoption de cette loi était contraire aux principes fondamentaux de la démocratie. Marko Jurčić, lui, craint une dérive conservatrice et de voir son pays « devenir une Hongrie ou une Pologne » à la fin du mandat socialiste.

Les premières célébrations sont attendues pour la mi-août.

>> Gay couples are celebrating as Croatia has adopted a law on life partnerships.

It allows couples to enter into a legal union that gives them many of the same rights that married couples enjoy, but does not allow them to adopt.

The law passed 89 votes in support and 16 against today (15 July).

Zoran Milanovic, Croatia’s liberal Prime Minister, proposed the legislation saying he was determined to bring in rights for same-sex couples.

The law will give same-sex couples access to equality in inheritance, pensions, tax and medical care.

Marko Jurčić, anti-discrimination coordinator for Zagreb Pride, told Gay Star News it was a ‘big step forward’.

‘Of course marriage equality is something we all demand, but it is still a huge step.

‘Almost every country that now has marriage equality has had this step in between.

‘While in one hand anyone who wants to get married can in the meantime still enjoy a huge number of rights, rights they deserve. On the other, this is a block in the path to marriage equality.’

Last year, the Catholic Church gathered 750,000 signatures – over one fifth of Croatia’s population – to demand the Constitution ban same-sex marriage.

It led to a change in the constitution, banning gay couples from marriage by defining it as between a man and a woman.

Avec Le Courrier des Balkans

1 Comment

Comments are closed.