Tribune : Les associations LGBT et alliées de toute la région PACA répondent aux menaces de Marion Maréchal-Le Pen

Tribune : Les associations LGBT et alliées de toute la région PACA répondent aux menaces de Marion Maréchal-Le Pen

La tête de liste du FN en région Provence-Alpes-Côte-d'Azur, Marion Maréchal-Le Pen, déclarait face aux opposants du mariage pour tous le 13 novembre dernier, qu'en cas d'élection, elle supprimera les subventions accordées par le conseil régional aux plannings familiaux, qui défendent le droit à la contraception et à l'avortement, mais aussi aux associations comme la LGBT, qui défend les droits des homosexuels et des transsexuelles.

"Je pense aux 200.000 euros qui sont accordés chaque année aux plannings familiaux (...) qui portent de mon point de vue une approche assez banalisée de l'avortement, qui me pose une difficulté. (...) Je refuserais les subventions aux associations politisées, dont les plannings familiaux, mais aussi des associations telles que celle de la LGBT, dont je condamne fermement l’idéologie. Il n'est pas question de leur verser un sou", explique Marion Maréchal-Le Pen, applaudie par l'assemblée.

Le FN c'est donc l'engagement de revenir sur des droits fondamentaux des femmes et des "minorités" déjà persécutés ?

A l'initiative du Centre LGBT Côte d'Azur , une vingtaine d'associations LGBT et alliées de toute la région ont donc décidé de répondre à la candidate Front national et interpellent ses électeurs dans une lettre ouverte :

11231752_667323606736265_6173998337230040856_o« Nous, nous sommes dans la réalité et nous sommes tous les jours aux côtés des plus fragiles. »

Acteurs sociaux reconnus par les professionnels et par les collectivités, les associations que nous représentons sont des lieux ouverts à toutes et tous, sans aucune distinction. Ces associations, que vous décriez, viennent en aide depuis des années à des milliers de personnes victimes de discriminations et de violences au quotidien : jeunes exclus par leurs familles, personnes discriminées au travail ou dans l’accès à la santé et à la prévention, personnes de toutes générations en questionnement, isolées ou en souffrance, personnes précaires et fragiles issues de tous les milieux et de toutes les classes sociales…

Madame Maréchal-Le Pen, nous nous adressons à vous mais surtout à celles et ceux qui pourraient être tenté-e-s de voter pour vous. Les personnes que nous accompagnons pourraient être, sans qu’ils et elles le sachent, leurs amis, leurs frères, leurs soeurs, leurs parents ou leurs enfants.

Si la Région PACA supprimait son aide au Centre LGBT Côte d’Azur, elle l’obligerait à ne pas reconduire les contrats de ses deux salariées qui coordonnent au jour le jour cette action fondamentale et assurent les suivis. Cela mettrait par terre tout le travail d’accompagnement humain accompli et plongerait les centaines de personnes accompagnées dans une précarité aggravée.

Si la Région PACA supprimait son aide au Planning Familial, ce sont des milliers de femmes et d’hommes, jeunes ou adultes, issu-e-s de tous les milieux, qui perdraient l’accès à une information et un accompagnement dans leur vie affective et sexuelle. L’avortement est un droit fondamental des femmes à disposer de leur corps. Le Planning Familial défend l’application réelle de ce droit sur le terrain. Restreindre l’accès à l’avortement ne le fait pas disparaître, il le rend seulement dangereux et source de corruption.

Si la Région PACA supprimait ses aides directes aux différents associations LGBT oeuvrant sur son territoire (pour la plupart membres du Centre LGBT Côte d’Azur ou de la Coordination LGBT PACA), elle mettrait gravement en péril la pérennité de leur travail, et notamment les nombreuses manifestations culturelles ou militantes, les actions de préventions des violences sexistes et LGBTphobes dans les lycées, le combat contre les exclusions et les discriminations envers les LGBT mais également contre toutes les autres formes de discriminations, l’accompagnement des victimes de violences, de harcèlements et d’injures LGBTphobes ou/et sexistes, ainsi que l’accueil et l’écoute des jeunes LGBT en rupture sociale ou avec leur famille.

Oui, Mme Maréchal Le Pen, nos associations sont politiques, au sens noble du terme, et elles sont impartiales. Nous en sommes fièr-e-s.

Politiques, parce qu’elles sont confrontées à la réalité de la vie des populations, dans tous les territoires de cette Région Provence-Alpes-Côte d’Azur, et parce qu’elles s’impliquent dans le vivre ensemble et pour que cette société soit plus juste, plus égalitaire et plus respectueuse.

Mme Le Pen, vous ne connaissez pas notre travail. Il ne tient qu’à vous de prendre connaissance –enfin- de la réalité de terrain de cette région, au-delà des positionnements moraux et aveugles qui semblent être les vôtres.

Liste des organisations signataires :

Centre LGBT Côte d’Azur (Nice), Fédération Régionale PACA du Planning Familial, AC Sida (Nice), Freedom 05 (Gap), Les Ouvreurs, Association Equality (Sisteron), Les Gays Randonneurs de Provence (Avignon), Rando’s Provence (Toulon & Marseille), Observatoire des transidentités, Le MRAP 13, Aix Vanguard (Aix en Provence), ACEVP (Toulon), Polychromes, OSED ( Carpentras), Front Runners Nice, Action Santé Alternative du bassin cannois, Gaylib Nice, Mémoire des Sexualités (Marseille), Aux 3G, café associatif, lesbien (Marseille), Association Transgenres Côte d’Azur (Nice), Groupe Azur Inter Sports (Nice), AGLAE (Nice), CONTACT Alpes-Maritimes et Var, Association des Parents et futurs Parents Gay et Lesbiens (APGL) PACA- Est, Ligue des Droits de l’Homme Istres-Ouest Provence, ENIPSE, APGL

2 Comments

Comments are closed.