"Tous les êtres humains ont le droit de vivre ensemble, de s'aimer; et méritent, à ce titre, le respect de tous"

Dans la soirée du Mercredi 21 Novembre 2012, devant le Groupe Lambda (groupe paroissial LGBT de la Cathédrale Américaine de Paris), Monseigneur Pierre Whalon, évêque en charge des Églises Épiscopales d’Europe, a fait les déclarations suivantes:

« Dès le 1er Dimanche du mois de Décembre 2012, dans tous les diocèses épiscopaliens européens dont j’ai la charge, préalablement munis d’un certificat de mariage ou d’un contrat d’union civile (ndlr: En France, le PACS), il sera possible pour tous les couples LGBT de s’unir religieusement de façon publique . »

La mise en place de ce rite avait été avalisé avec une très grande majorité, lors du synode (ndlr: rassemblement des évêques )général de l’Église Épiscopalienne du mois de Juillet .

Afin que ce rite puisse être appliqué dans tous les États (américains notamment) et que les prêtres ne tombent sous le coup des lois locales, cette célébration n’ a pu porter la dénomination de « mariage », et s’intitule « Bénédiction des Unions des Couples de même sexe ».

L’engagement spirituel intrinsèque, son caractère sacramentel et les responsabilités qui découlent de cette bénédiction demeurent strictement identiques à celles conférées par le mariage religieux chrétien (fidélité , respect, protection mutuelle, caractère indissoluble de l’union, etc …).

Ainsi , la préparation à la réception de cette bénédiction sera traitée par l’Église Épiscopale d’Europe de la même façon que la préparation nuptiale habituelle.

Sur la situation en France, Mgr Whalon a ensuite exprimé tout son soutient aux personnes LGBT qui subissent depuis quelques mois , dans les médias français, une avalanche incessante de propos homophobes, injurieux et discriminants.

« Je regrette les agissements de certains religieux qui prennent position dans les débat réglants le mariage civil »(…) »Les Églises, sans chercher à intervenir sur l’issue de ces débats politiques, devraient plutôt, par exemple, demander aux États que soient facilitées et simplifiées les procédures d’adoption des enfants abandonnés; et ce, par tous les couples autorisés à le faire . »

En conclusion , Mgr Whalon a signifié qu’il se sentait tout à fait prêt à exprimer publiquement son opinion et à demandé à la communauté LGBT de se préparer à pouvoir s’engager dans des relations désormais socialement empreintes de la Paix du Seigneur.

Ainsi, les couples LGBT pacsés qui souhaiteraient procéder à une cérémonie religieuse chrétienne de bénédiction de leur union, pourront, à partir du Dimanche 02 Décembre 2012, candidater auprès de la Cathédrale Américaine de Paris. Il faut toutefois (comme pour le mariage religieux classique) qu’au moins un des deux protagonistes soit baptisé dans une Église Chrétienne (peu important la dénomination de cette dernière).

Avec l’autorisation de Mgr P.Whalon

Benoît J. & Emilio S.