Salarié victime d’un harcèlement homophobe à Bayonne : la justice condamne ses employeurs

Salarié victime d’un harcèlement homophobe à Bayonne : la justice condamne ses employeurs

Un ancien chauffeur du réseau Chronoplus, transport public de Bayonne (Pyrénées-Atlantiques), victime d’un harcèlement homophobe pendant plus d’une dizaine d’années, avant d’être licencié en 2020, a gagné son procès contre les sociétés Transdev et Keolis, les deux opérateurs privés qui l’employaient.

La cour d’appel de Pau l’a « réhabilité dans sa dignité et ses droits » et a condamné les entreprises à lui verser chacune 7 500 euros d’indemnités, rapporte Sud Ouest.

« En condamnant fermement les auteurs et responsables de ce type de faits, les magistrats prennent de plus en plus en compte les dégâts causés par ces formes de harcèlement et de comportements discriminants », a réagi son avocate Me Mendiboure.

L’affaire a été jugée aux prud’hommes le 30 juin 2022. le conducteur était en arrêt de travail depuis 2016.