Proposition de loi contre l’homoparentalité : Jean-Charles Taugourdeau, député (LR), évoque le retrait de sa signature

Il avait cosigné, ce 24 octobre, une proposition de loi « visant à consacrer les droits fondamentaux de l’enfant et ses corolaires dans notre droit », mêlant outrageant pédopornographie et « corrélativement » le mariage pour tous, « mal placé dans le code civil ».

« Un nouveau texte réactionnaire contre l'homoparentalité et la promesse de l'actuel gouvernement d'ouvrir la PMA au couple de femmes », avait d'ailleurs réagi notre conseil.

Jean-Charles Taugourdeau, député du Maine-et-Loire, vient finalement de se raviser, regrettant de l'avoir sans doute « trop survolé », avant de signer cette initiative, comme une trentaine d'autres, principalement LR, déposée à l'Assemblée par Daniel Fasquelle, élu du Pas-de-Calais et trésorier du parti, déjà chargé de l'abrogation de la loi Taubira au sein de l'équipe de Nicolas Sarkozy, avant la présidentielle.

« Ce n’est pas du tout ma position », a insisté M. Taugourdeau sur Ouest-France, réprouvant ce lien entre les deux sujets. Il assure avoir célébré des mariages entre personnes de même sexe de nombreuses fois en mairie à Beaufort, et « il y a souvent beaucoup d’émotion, d’attention, de dignité, à un niveau qu’on retrouve trop rarement dans les mariages hétéros ».

Il concède également avoir fait confiance à Daniel Fasquelle, pour l'avoir suivi sur une précédente résolution sur l'autisme, mais fera preuve de plus de prudence à l’avenir, évoquant le retrait de sa signature d'une loi qui n’avait « aucune chance d’aboutir ».

Laurence Vanceunebrock-Mialon, élue LREM de la deuxième circonscription de l'Allier, maman avec son ex-compagne de deux filles, nées par PMA, s'en était rapidement et fermement indignée, condamnant « une proposition indécente », avec la promesse d’œuvrer et d'en porter une autre, « qui mettra au contraire tous nos enfants sur un même pied d'égalité ».

Valentine Monceau
stophomophobie.com

Les commentaires sont fermés.