-->

« Pink pinky » : une campagne pour dépénaliser l'homosexualité en Birmanie

« Pink pinky » : une campagne pour dépénaliser l'homosexualité en Birmanie

L'association Colors Rainbow a lancé, ce mercredi 22 janvier, en marge du festival « & Proud » à Rangoun, capitale économique de la Birmanie, une campagne de sensibilisation « Pink pinky » (le petit doigt en rose), contre la haine anti-LGBTQI et pour la dépénalisation de l'homosexualité. Mobilisation qui témoigne d'une affirmation de plus en plus forte de la communauté LGBTQI dans ce pays bouddhiste conservateur, où les relations entre personnes de même sexe restent illégales en vertu de lois héritées de l'époque coloniale britannique. La législation n'est plus appliquée strictement mais les militants la jugent responsable de discriminations.

« Nous avons besoin d'une protection et d'une reconnaissance juridique », a déclaré à l'AFP le directeur-adjoint de l'ONG, Hla Myat Tun, lors du lancement de la campagne. Il espère que la Birmanie s’appuiera sur l'exemple de l'Inde qui a dépénalisé l'homosexualité en 2018.

Colors Rainbow appelle ainsi à peindre son petit doigt en rose pour mobiliser les partis politiques avant les élections législatives qui devraient se tenir en novembre.

L'an dernier, le suicide d'un jeune homosexuel, victime de harcèlement ciblé sur son lieu de travail, avait suscité une mobilisation sans précédent de la communauté. Depuis, un service de conseil et une ligne téléphonique dédiée ont été mis en place.

Laissez un commentaire

Publier un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.