Peines plus lourdes pour les violences inspirées par la discrimination

Peines plus lourdes pour les violences inspirées par la discrimination

On s’en souvient, c’était Après le décès de Ihsane Jarfi, un jeune homosexuel battu à mort en région liégeoise à la fin du mois d’avril 2012, le gouvernement a décidé depuis de renforcer l’arsenal pénal en augmentant le niveau des peines relatives à la circonstance aggravante applicable en cas d’homicides et de coups et blessures volontaires lorsque le mobile du crime ou du délit est le racisme ou un autre élément de discrimination dont l’orientation sexuelle. Le texte ajoute aussi les « transgenres » à la liste des discriminations.

Concrètement, les peines prévues pour meurtre ou assassinat passent de 20 ans à la perpétuité. Pour les coups et blessures, les peines passent de 5 à 30 ans.