Marrakech : deux mineures interpellées après avoir été « surprises » en train de s’embrasser

Marrakech : deux mineures interpellées après avoir été « surprises » en train de s’embrasser

Deux adolescentes marocaines de 16 et 17 ans, Sanaa et Hajar, ont été arrêtées et placées en détention ce 27 octobre, après avoir été « surprises » par un de leurs proches en train de s’embrasser « sur le toit d’une maison de quartier » à Marrakech. « Il a pris une photo qu'il a ensuite transmis aux parents » qui ont prévenu la police, explique Omar Arbib, responsable local de l'Association marocaine des droits humains (AMDH).

Accusées d'« homosexualité » et placées 48 heures en garde à vue, elles ont été présentées devant le parquet et devraient être jugées ce vendredi 4 novembre en vertu de l’article 489 du Code pénal marocain, qui criminalise « les actes licencieux ou contre nature avec un individu du même sexe. » La plus âgée, sans-abri, est également poursuivie pour « délinquance ». Elles encourent une peine de six mois à trois ans de prison.

Le responsable associatif dénonce cette arrestation qui va à l'encontre des engagements internationaux du Maroc en termes de droits humains et exhorte les autorités à cesser les poursuites. Plusieurs avocats se seraient engager à les défendre. En attendant Hajar a été transférée à la prison locale de Boulamharaz et Sanaa dans un centre pénitentiaire pour mineurs.

Joëlle Berthout
stophomophobie.org

2 Comments

Comments are closed.