Mariage gay : l’Eglise catholique entrerait-elle en "résistance" ?

L’épiscopat français étudie actuellement une riposte contre le mariage ouvert aux couples de même sexe, qui devrait entrer en vigueur ,en France, au premier semestre 2013. On connaît bien l’hostilité de l’Eglise catholique contre cette réforme sociétale qui instaurera l’égalité pour les personnes LGBT. Ce qui est plus surprenant, c’est qu’elle envisage très sérieusement de se mettre hors-la-loi. L’Eglise catholique veut célébrer le mariage religieux avant le mariage civil, si celui-ci est « dénaturé »… C’est ce que l’on a appris sur France Inter, le27 août.

Seul le mariage civil est reconnu légalement depuis 1792

Avant la Révolution française, seul le mariage religieux était légalement reconnu. Il n’existait pas de mariage civil. Les prêtres étaient considérés comme des officiers d’état civil et ils tenaient les registres paroissiaux qui répertoriaient tous les mariages célébrés dans chaque église.

La loi du 20 septembre 1792 instaure le mariage civil, enregistré en mairie, qui devient le seul mariage valable légalement et reconnu par les autorités françaises. Il doit précéder toute cérémonie religieuse, qui n’a plus alors qu’un rôle symbolique. Depuis, quelle que soit sa religion d’appartenance, il est obligatoire de passer devant le maire ou un officier d’état civil dûment mandaté pour pouvoir s’unir religieusement. Le mariage religieux, il faut le rappeler, n’a aucun caractère obligatoire. C’est un choix personnel, un acte de foi.

L’Eglise catholique se mettrait-elle hors-la-loi ?

L’article 433-21 du Code pénal est clair : « Tout ministre du culte qui procédera, de manière habituelle, aux cérémonies de mariage sans que ne lui ait été justifié l’acte de mariage préalablement reçu par les officiers de l’état civil sera puni de six mois d’emprisonnement et de 7500 euros d’amende. »

Le mariage pour les couples de même sexe entrera en vigueur dans les prochains mois. Le Premier ministre, Jean-Marc Ayrault, l’a encore une fois rappelé lors du Conseil des ministres du 22 août. Le projet sera présenté au mois d’octobre devant les parlementaires. On peut s’attendre à des débats très mouvementés, alimentés par une droite décomplexée, agressive et aigrie par plusieurs défaites électorales successives. On se souvient encore des débats houleux lors de l’adoption du PACS en 1999…

Certes, l’Eglise catholique peut prendre position sur ce sujet. Mais ces dernières semaines, elle a complètement monopolisé le débat médiatique, laissant peu de place à ceux qui étaient favorables à cette réforme. Et maintenant, elle veut se mettre hors-la-loi pour rallier les intégristes à sa cause, qui semble déjà perdue d’avance. Un combat d’arrière-garde pour une Eglise catholique moribonde qui reste fermée à toute idée de progrès et d’égalité…

 source:http://www.agoravox.fr/actualites/societe/article/mariage-gay-l-eglise-catholique-121788