Vidéo. Manif anti-homosexuels devant le domicile d’un "accusé" au Maroc

Vidéo. Manif anti-homosexuels devant le domicile d’un "accusé" au Maroc

Des dizaines d’individus ont manifesté ce week-end à Rabat devant le domicile d’un homme accusé de “comportement homosexuel” à la Tour Hassan. Il avait été interpellé par la police pour avoir embrassé un ami, suivant l’exemple des militantes françaises de Femen.

Brandissant des slogans rageurs, la foule entendait «condamner un comportement licencieux» :

«Nous refusons l’homosexualité chez nous», «Nous ne pardonnons pas et n’acceptons pas que nos lieux sacrés soient profanés», «C’est une honte contre nos valeurs», «Non aux homosexuels, l’Islam est en grand danger» …

Le collectif Aswat déplore que le ministère de l’intérieur et la chaine nationale Al Oula aient « mené une campagne de diffamation à l’égard des deux hommes et dénonce aussi ces manifestations organisées devant leurs supposés domiciles, ainsi que l’inaction de la police pour arrêter les protestataires.

Le Collectif regrette également que le Maroc ne respecte pas ses engagements dans la Constitution de 2011 dans laquelle il a promis de « bannir et combattre toute discrimination à l’encontre de quiconque, en raison du sexe, de la couleur, des croyances, de la culture, de l’origine sociale ou régionale, de la langue, de l’handicap ou de quelque circonstance personnelle que ce soit ».