Macédoine : le VMRO-DPMNE échoue à interdire le mariage gay

Macédoine : le VMRO-DPMNE échoue à interdire le mariage gay

Il y a quelques semaines le député VMRO DPMNE Vladimir Gjorčev déposait au Parlement une proposition de modification de la Constitution afin d’y faire inscrire la définition du mariage comme étant « une union exclusivement entre un homme et une femme ».

Certains voyaient dans cette proposition de la majorité, une volonté d’étouffer tout débat autour de la question du mariage entre personnes de même sexe. Ce texte n’a finalement pas été adopté par le Parlement faute d’un quorum suffisant. 47 députés ont voté pour, 26 contre et 12 se sont abstenus. Pour valider toute modification, il fallait qu’au moins les deux tiers des députés votent pour, soit 80 voix.

Pour justifier son initiative, Vladimir Gjorčev expliquait que 97% des citoyens soutenaient cette proposition et qu’ils étaient favorables aux valeurs traditionnelles. Il a réclamé qu’on empêche toute future tentative de l’opposition de permettre la reconnaissance des mariages homosexuels. « La position de mon parti est qu’il ne doit pas y avoir de violence ou de discrimination, mais que le mariage ne peut avoir lieu qu’entre un homme et une femme ».

Igor Ivanovski, député SDSM, a accusé le VMRO DPMNE d’avoir anéanti la famille macédonienne par ses mauvaises politiques économiques et sociales, qui se traduisent aujourd’hui par une émigration massive, une baisse de la natalité et l’impossibilité de vivre décemment.

Les partis albanais, quant à eux, ont juste rappelé que pour leur communauté le mariage était une institution sacrée. Le député PDSh, Naxhi Xhelili, a néanmoins déclaré que cette proposition visant à modifier la Constitution était un stratagème pour éviter de parler des vrais problèmes.

Traduit par Jaklina Naumovski