Lyon : Barbarin, Wauquiez, Barjot ou encore Boutin à l'affiche de la 21e édition de la marche des fiertés

Lyon : Barbarin, Wauquiez, Barjot ou encore Boutin à l'affiche de la 21e édition de la marche des fiertés

La prochaine « Lesbian and Gay Pride » de Lyon, prévue ce 9 juillet, promet un événement éminemment politique, derrière cette affiche colorée et volontiers provocatrice, dévoilée par Lyon Capitale, qui met en vedette le Primat des Gaules, la pasionaria de la manif pour Tous ou encore le président de la région Auvergne-Rhône-Alpes, Laurent Wauquiez, qui ne cesse toujours et encore d'évoquer l'abrogation de la Loi Taubira.

« Ce dessin militant est une grande fierté pour moi puisqu'il porte un message politique clair et nominatif », a expliqué ce jeudi sur le journal l'artiste, Nawak, qui a réalisé l'affiche. « C'était une volonté de la LGP de Lyon. Le défi était génial puisque la LGP "ose" ».

En représentant ainsi le cardinal Barbarin notamment, flanqué d'un badge « Don't ask, don't tell » (Ne demandez rien, n'en parlez pas), consigne de l'armée interdisant aux soldats américains d'afficher leur homosexualité sous peine de renvoi, et qui résonne d'une manière particulière au regard du scandale qui ébranle depuis son diocèse, les organisateurs souhaitaient là encore rappeler aux instances catholiques, fermement opposées à la reconnaissance légale des couples de même sexe, qu'il serait bien utile « de balayer davantage devant leur porte » plutôt que de scander à la fin de l'humanité ou d'évoquer les droits des enfants bafoués parce que « le mariage pour tous ».

« Le cardinal Barbarin avait toute sa place avec les trois autres », justifie le dessinateur : « lorsqu'il défile avec la Manif pour tous, il fait de la politique, il n'est plus dans son rôle religieux. Et l'actualité donne un éclairage nouveau. Dans ces affaires de pédophilie, l’Église s'est visiblement comportée comme l'armée, elle a joué la grande muette ».