« L’homosexualité, un dommage mental », selon Khalid Salman, ex-international qatari et ambassadeur du Mondial 2022

« L’homosexualité, un dommage mental », selon Khalid Salman, ex-international qatari et ambassadeur du Mondial 2022

Invité ce mardi sur la chaîne publique allemande ZDF, l’ancien international qatari Khalid Salman, actuel ambassadeur du Mondial 2022, s’est exprimé à propos des « gays », qualifiés de « choses », qui vont débarquer dans le pays, pendant la Coupe du monde (20 novembre-18 décembre) :

« Ils doivent accepter nos règles ici (…) l’homosexualité) est « haram ». Vous savez ce que signifie « haram » (interdit) ? Je ne suis pas un musulman strict mais c’est ainsi parce que c’est une « déviance mentale » », a-t-il estimé, avant d’être rapidement interrompu par un attaché de presse.

L’émir du Qatar Cheikh Tamim ben Hamad Al-Thani avait pourtant assuré le 21 septembre dernier, que tous les supporters seraient accueillis « sans discrimination », soulignant que les couples homosexuels ne seraient pas non plus inquiétés.

L’homosexualité est illégale au Qatar. Et ces nouveaux propos d’un ambassadeur du Mondial confirment la « réalité plus permanente vécue par les résidents et ressortissants LGBT+ Qataris », outre l’attention portée par les médias sur les fans et supporteurs, à quelques jours du coup d’envoi.