-->

Les plaintes contre l'évêque de Coire Vitus Huonder pour « incitation au crime », définitivement classées

Les plaintes contre l'évêque de Coire Vitus Huonder pour « incitation au crime », définitivement classées

Les plaintes contre l'évêque de Coire Vitus Huonder pour incitation au crime sont définitivement classées. Le Tribunal cantonal des Grisons a rejeté le recours déposé par la fédération suisse des gays contre cette décision du Ministère public grison.

Pink Cross et deux particuliers avaient déposé plainte contre Mgr Huonder l'été dernier pour incitation au crime ou à la violence. Lors d'un forum de catholiques allemands à Fulda (D) fin juillet 2015, l'évêque avait cité des passages de l'Ancien Testament qualifiant d'« abomination » punie par la mort le fait de « coucher » avec des personnes de même sexe. Il justifiait ainsi son rejet de l'homosexualité.

En octobre dernier, le Ministère public grison a classé les plaintes. Il estimait que les propos de l'évêque ne dénotaient ni de l'insistance ni de la clarté nécessaires pour être considérés comme une incitation publique à la violence ou au crime.

Dans sa décision révélée vendredi par Pink Cross, le Tribunal cantonal confirme ce point de vue. Selon lui, les faits reprochés par les plaignants manquent d'éléments suffisants pour être considérés comme répréhensibles sur le plan pénal.

Ce verdict ne surprend pas le porte-parole de l'évêché Giuseppe Garcia, qui s'attendait à une telle décision, a-t-il confié. Pink Cross déplore, elle, que le cadre juridique actuel ne permette pas à des gays et des lesbiennes de faire évaluer les propos de Mgr Huonder par la Justice lors d'un procès.

L'organisation faîtière ne fera pas recours au Tribunal fédéral, mais elle y voit la nécessité de changer la donne sur le plan légal. (ats/nxp)