-->

Les homos australiens courent se marier en Nouvelle-Zélande

Les homos australiens courent se marier en Nouvelle-Zélande

Avant de festoyer avec leurs familles et leurs proches pour célébrer leur amour, Kate Duffy et Lisa Bowen, un couple d'homosexuelles de Sydney, vont faire un saut en Nouvelle-Zélande, à trois heures d'avion, où elles pourront se marier en toute légalité.

Kate Duffy, 29 ans, a demandé la main de sa compagne âgée de 34 ans, à l'occasion du quatrième anniversaire du couple, autour d'un pique-nique au champagne dans le port de Sydney.

Bien que la capitale australienne soit réputée pour son ouverture aux cultures gay et lesbienne, le mariage homosexuel n'est pas légal dans le pays. En revanche, le parlement de la Nouvelle-Zélande voisine l'a autorisé le mois dernier, devenant le premier pays de la zone Asie-Pacifique à voter un tel texte.

Dans la région, le "mariage pour tous" sera bientôt également possible dans les trois territoires français - Nouvelle-Calédonie, Polynésie française et Wallis et Futuna - après son adoption définitive par le Parlement fin avril.

"Il y a quelques années nous avions envisagé de nous marier, mais je voulais attendre que ce soit légal en Australie. J'ai clairement changé d'avis", déclare Kate Duffy.

"A la réflexion, je me suis dit que la vie était trop courte pour lanterner alors que c'est une chose que je veux sincèrement".

Plutôt que d'aller à l'autre bout du monde au Canada ou en Argentine, les deux femmes préfèrent tout simplement traverser la mer de Tasmanie pour s'unir officiellement le 23 novembre prochain.

"L'Australie de plus en plus isolée"

Selon une récente enquête de l'organisation Australian Marriage Equality (AME), pas moins de mille couples australiens de même sexe ont l'intention de se passer la bague au doigt en Nouvelle-Zélande.

"Cette mesure a amené l'égalité du droit au mariage dans notre région du monde pour la première fois", a expliqué Rodney Croome, directeur d'AME.

Selon lui, le vote néo-zélandais aura une influence sur la classe politique en Australie, qui va devoir considérer cette évolution comme inévitable.

Flairant la bonne opération commerciale, Tourisme Nouvelle-Zélande (TNZ) propose d'ailleurs une formule vendue sous le slogan "100% pur choix", inspiré de son message officiel "100% nature". TNZ va également lancer un concours dont le premier prix sera un mariage tous frais payés avec prestations de grand luxe.

En Australie, les sondages donnent régulièrement entre 60 et 65% d'opinions favorables au mariage homosexuel mais jusqu'à présent ni les travaillistes, ni les conservateurs ne l'ont inscrit à leur programme. En 2004, une loi a d'ailleurs durci les conditions du mariage, interdisant explicitement l'union de deux personnes du même sexe.

Les Verts vont cependant présenter à la fin du mois un amendement, permettant de reconnaître les unions homosexuelles conclues hors des frontières.

Il "ne devrait pas soulever de controverse, de plus en plus de pays ont entériné l'idée que le temps du droit au mariage pour tous est venu. L'Australie devient de plus en plus isolée sur la scène internationale", a déclaré Sarah Hanson-Young, sénatrice écologiste.

(Source AFP)