Le soutien de Barack Obama au mariage gay : un risque calculé !!

L’intervention de Barack Obama sur la chaîne ABC en faveur du mariage homosexuel est considérée comme un tournant majeur dans l’histoire de la défense des droits civiques aux Etats-Unis.

C’est la première fois qu’un président en exercice se dit favorable au mariage de couples du même sexe.

Barack Obama est arrivé à cette position au terme d’une longue réflexion qui l’a fait évoluer du refus à l’acceptation. « A un certain point, j’en ai conclu qu’il était important pour moi personnellement d’aller de l’avant et d’affirmer que je pense que les couples de même sexe devraient pouvoir se marier. »

En s’expliquant le lendemain d’un vote de la Caroline du Nord qui a approuvé un amendement à sa Constitution bannissant le mariage entre personnes du même sexe, le président a donné une nouvelle légitimité à cette demande. C’est le deuxième gage qu’il apporte sur ce terrain, après avoir fait abandonner la pratique du « Don’t ask, don’t tell », qui empêchait les soldats de se déclarer ouvertement homosexuels. Le « New York Times » a applaudi cette nouvelle prise de position, regrettant toutefois que le président laisse le choix aux Etats, qui restent libres de leur législation en la matière.

Il y avait sans doute autant de joie du côté des supporters de cette cause que de réactions scandalisées du côté de ses détracteurs. Mitt Romney, le candidat républicain à la présidence, en a d’ailleurs profité pour rappeler qu’il y était opposé et qu’il souhaitait faire passer un amendement constitutionnel qui interdise le mariage homosexuel.

Pour les observateurs, la prise de position de Barack Obama, à ce moment de la campagne, est un risque calculé. D’abord parce que l’opinion publique américaine a beaucoup évolué sur cette question (un dernier sondage Gallup indique que 50 % des Américains sont favorables et 48 % sont contre). Ensuite parce que c’est la communauté noire qui est la plus farouchement opposée à cette évolution et qu’elle n’ira pas contre Obama aux prochaines élections. Enfin, parce que cela est vu comme une tactique efficace pour solliciter indirectement le vote des jeunes et activer des réseaux de donateurs sensibles à cette question.

B. Obama en faveur du mariage Gay