-->

Le favori de la présidentielle sud-coréenne sous le feu des critiques après ses remarques anti-gay

Le favori de la présidentielle sud-coréenne sous le feu des critiques après ses remarques anti-gay

Moon Jae-In, ancien avocat des droits de l'Homme et candidat du « Parti démocratique » sud-coréen, formation plutôt de gauche, soutenue par une frange jeune et progressiste de l'électorat, n'aime pas l'homosexualité. C'est la réponse qu'il a donné, interpellait par son rival conservateur, en plein débat télévisé mardi soir. Il n'a d'ailleurs pas non plus l'intention de légaliser le mariage entre personnes du même sexe, mais promet élu, « d'éradiquer l'inégalité ».

Des déclarations qui ont plongé nombre de ses partisans dans la perplexité, même si la Corée du Sud est en effet une société conservatrice et patriarcale, où beaucoup considèrent l'homosexualité comme « un phénomène étranger ».

M. Moon étant toutefois un catholique pratiquant qui ne préconise pas la discrimination et s'en est d'ailleurs désolidarisée, mais sans apaiser la colère des militants LGBT, qui l'ont pris à partie mercredi après un discours de campagne pour lui réclamer des excuses.

D'après l'association « Solidarity for LGBT Human Rights of Korea », 13 d'entre eux ont ensuite été appréhendés pour avoir enfreint les règles sur les manifestations publiques.

Valentine Monceau
stophomophobie.com