Le corps d'Ihsane Jarfi retrouvé dans un champ: trois suspects interpellés

Ihsane Jarfi avait disparu le 22 avril dernier à Liège. Son corps a été retrouvé dans un champ de Villers-le-Temple, près de Nandrin. Trois individus ont été arrêtés et placés sous mandat d’arrêt

Le corps d’Ishane Jarfi a été retrouvé hier mardi dans un champ à Villers-le Temple. Ce sont deux promeneurs qui ont fait la macabre découverte, dimanche dans un champ situé entre Nandrin et Modave. Des traces de coups étaient visibles sur l’ensemble du corps de la victime. Ishane était un jeune trentenaire domicilié à Liège et qui avait disparu depuis le 22 avril. Un avis de recherche avait été publié sur le site de la police fédérale. Selon une amie d’Ihsane, qui s’est confiée à SudPresse, l’homophobie serait la cause de ce crime horrible.

 

Monté à bord d’une voiture où se trouvaient 4 personnes

Les proches de la victime s’étaient inquiétés de son absence puisqu’elle n’avait plus donné signe de vie depuis le 22 avril dernier. Ce jour-là, Ihsane avait été vu en train de monter dans une VW Polo grise, entre deux et quatre heures du matin. Quatre personnes se trouvaient dans le véhicule. L’enquête menée par la PJF de Liège a permis d’identifier ces 4 personnes. Il s’agit de Jeremy W., Jonathan L., et Mutlu K. qui, en compagnie d’une quatrième personne toujours recherchée, célébraient un anniversaire le 22 avril.

 

Deux individus en aveux

De passage rue des Mineurs à Liège, les quatre individus ont demandé à une jeune femme de les accompagner dans leur virée. Celle-ci a refusé au contraire d’Ihsane, qui s’est proposé de les accompagner en montant dans le véhicule stationné rue des Mineurs en face de l’Open Bar.

Jeremy W. et Jonathan L. sont en aveux partiels des faits à l’inverse de Mutlu K. qui nie tout. Les deux premiers ont reconnu avoir porté des coups à la victime avec Mutlu K. car, selon eux, Ihsane leur aurait fait certaines propositions sexuelles.

 

Roué de coups

La voiture a quitté Liège via la route du Condroz en direction de Marche. Le véhicule s’est arrêté à hauteur du champ où le corps a été retrouvé. Les occupants du véhicule ont extrait la victime de force avant de la rouer de coups de poings et de pieds. Ihsane était encore en vie selon Jeremy W. et Jonathan L. lorsque ceux-ci ont quitté les lieux.

La PJF poursuit son enquête afin d’appréhender le quatrième individu, le conducteur et propriétaire de la VW Polo qui, d’après le témoignage de certains inculpés, aurait participé à la scène de violence dans le champ. Les trois personnes interpellées ont été placées sous mandat d’arrêt, mardi, pour vol avec violence. Un chef d’inculpation qui pourrait être revu en fonction de l’évolution de l’enquête.

 

Groupe de soutien sur Facebook

Un groupe Facebook « Ihsane Jafri DISPARITION » avait été créé au moment de sa disparition pour diffuser largement l’avis. Ce groupe compte plus de 28.300 membres. De nombreux témoignages de soutien y ont été déposés.